Renault : 2 milliards de bénéfices et combien pour les salariés? #luttedesclasses

poing levéles du groupe Renault ont fait le 13 février. En cause, les salaires et l’emploi.
Le groupe Renault, multinationale de l’, annonce des bénéfices colossaux. Cette richesse est le résultat de la sueurs des travailleurs. Pourtant c’est encore des milliers de suppressions de postes et l’austérité salariale. Exploitation dites vous? et bien ou c’est cela le système capitaliste, l’exploitation des travailleurs par la classe capitaliste (Patron, , marchés financiers….)

La semaine dernière, pour les mêmes motifs c’est une grève qui a débuté chez les ouvriers du BTP de Vinci. Lire notre article, cliquez ici. A quand, pour les salaires et le pouvoir d’achat le tous ensemble et en même temps?

jbc pour www.initiative-communiste.fr – @PRCF_

2 milliards de bénéfices : combien pour les salariés ?

jeudi 12 février 2015 , par Philippe Gelinaud

Le groupe Renault vient de publier ses résultats 2014 : 2 milliards d’euros de bénéfices, près de 15 milliards d’euros de trésorerie. Pour faire quoi ? Pour verser 560 millions d’euros de dividendes aux actionnaires et, probablement, pour augmenter le PDG. Et pour les  ?

La direction parle de l’embauche de 1 000 CDI, alors qu’elle a supprimé 3 860 emplois depuis 2013 et qu’elle a recours à 4 000 intérimaires. La CGT Renault appelle donc les salariés à débrayer, vendredi 13 février 2015, jour des négociations annuelles sur les salaires, « pour une plus juste répartition des richesses ».

Dans un communiqué publié le 12 février 2015, la CGT Renault explique que « la baisse colossale des effectifs de Renault France, couplée à une baisse drastique du pouvoir d’achat imposée aux salariés par l’accord de compétitivité du 13 mars 2013 » s’est traduite par une dégradation des conditions de travail et de vie des salariés.

Le syndicat dénonce une « baisse abyssale des effectifs » en France alors que le chiffre d’affaire et les volumes vendus sur le territoire national sont croissants. Le PDG ayant été augmenté de 17% l’année dernière et les dividendes versés aux actionnaires augmentant de 10%, la CGT Renault réclame une juste revalorisation généralisée des salaires, ainsi que l’embauche des salariés intérimaires.

communiqué de la CGT