MOBILISATIONS DES 11, 13 ET 27 JANVIER 2022
FACE AU MÉPRIS DES MACRON, BLANQUER, VERAN et Cie, FACE À LA CASSE GÉNÉRALISÉE DU PAYS ET DES ACQUIS, IL EST TEMPS DE CONSTRUIRE LE TOUS ENSEMBLE EN MÊME TEMPS – Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) – Commission Lutte – 10 janvier 2022

Le mépris provocant des oligarques à la Macron s’étale sans pudeur. Face à cela, la colère populaire gronde et les luttes se multiplient: assez de services publics sinistrés, d’emplois industriels délocalisés, de salaires à la ramasse, d’acquis karchérisés, de libertés piétinées!

Alors que les milliardaires se gavent, que, sur demande de leur UE de malheur, nos salaires, nos retraites, la sécu, nos services publics (hôpital, Éducation nationale, SNCF, EDF, ONF, Équipement, Poste, etc.) sont privatisés et/ou asphyxiés, alors que les fusions capitalistes nationales (SUEZ-Véolia) ou transnationales (PSA-Chrysler-Fiat, Renault-Nissan) dévastent l’emploi productif, alors que Blanquer affiche son mépris de l’école muée en garderie, alors que Macron, indigne de son rôle, divise le peuple et « emmerde » une partie des citoyens qui n’a commis aucune illégalité, alors que Véran continue de supprimer des lits d’hôpital sur injonction de Bruxelles (63 sommations à « baisser ses dépenses de santé » adressées à la France depuis 2011…), les états-majors euro-formatés du syndicalisme d’accompagnement ne parviennent plus à contenir la colère populaire : assez joué l’accalmie sociale durant la présidentielle pour laisser la grande bourgeoisie imposer la « bande des quatre réacs », ces Macron, Pécresse, Zemmour et Le Pen qui rivalisent de course fascisante à l’État policier et au racisme d’État pour masquer que le nombre de pauvres est passé de 9 à 11 millions sous le quinquennat Macron!

Alors impulsons et prolongeons sous toutes les formes possibles les 11 janvier (Santé), le 13 janvier (Éduc) et le 27 janvier (salaires, emploi…). Construisons en bas le « tous ensemble en même temps » regroupant les militants syndicaux et politiques, mais aussi les Gilets jaunes qui, tout en refusant l’extrême droite raciste, veulent une République sociale, souveraine, démocratique et fraternelle affranchie des diktats de l’UE, de l’OTAN et du MEDEF. Alors, développons les contacts inter-pros. Débattons du Frexit progressiste, des quatre sorties PAR LA PORTE À GAUCHE de l’euro, cette austérité continentale faite monnaie, de l’UE, ce broyeur de peuples, de l’OTAN, cette machine de guerre US, d’une rupture franche avec le capitalisme porteur de fascisation et d’irresponsabilité sanitaire et environnementale.

Macron, Blanquer et Cie nous « emmerdent ». Et bien, RETOURNONS-LEUR L’IMPOLITESSE ! Clamons l’illégitimité de ces gens qui détruisent l’indépendance nationale (par ex., sous le nom de « souveraineté européenne », Macron valide l’ « État fédéral européen » que veut imposer le chancelier Scholtz au mépris de notre Constitution (« la souveraineté réside essentiellement dans la Nation ») et du Non français à la Constitution européenne (29 mai 2005)!

Avec le PRCF, rendons à la classe ouvrière son parti communiste de combat avec une Alternative rouge et tricolore rouvrant à notre pays la perspective du pouvoir au peuple travailleur !


Téléchargez, imprimez, partagez et diffusez le tract :

20220111-santé-écoles-grève-PRCF-tract