Grève à Radio-France : hasta la victoria siempre ?

radio france en grèveGrève à Radio-France : le personnel reconduit le mouvement jusqu’à Lundi.
Bravo aux personnels de Radio-France, tardivement rejoints par le SNJ, qui mènent cette grève dure pour l’emploi, pour le , contre les gestionnaires incapables, arrogants et autoritaires empilés par Sarko et par Hollande, et qui la mènent comme il se doit : pas pour « témoigner », mais pour GAGNER sur les REVENDICATIONS.

En même temps, nous invitons les grévistes, et notamment les journalistes fiers de leur « déontologie d’excellence » (sic), à prendre tous conscience que le service public de l’audiovisuel demeure plus une exigence qu’un fait.

Car en matière d’info, et ses stations – si l’on excepte quelques journalistes bien minoritaires – ne sont guère meilleures que leurs concurrentes privées : anticommunisme, antisoviétisme à retardement, anti-castrisme débridé, européisme béat, soutien aux guerres atlantiques de Hollande au Mali, en Syrie, etc., « ringardisation » permanente des syndicats de lutte, censure de tous ceux qui défendent le français contre le tout-anglais, quasi-exclusion des ondes des classes populaires au profit des « bobos » de tous poils, voilà la réalité du «  » sur France-Inter, France-Culture et France-Info, sans parler de cette radio grossièrement anti-francophone qu’est le prétendu « Mouv’ » (pour ne pas écrire « Move ») !

Cela ne signifie en rien qu’il faille nuancer notre soutien aux grévistes : il n’y a que deux camps dans un conflit du travail. Bien au contraire, nous appelons les salariés d’ 1, de RTL, de RMC, etc. à faire acte de solidarité en entrant eux aussi dans la grève et en préférant leurs collègues de Radio-France à leurs patrons privés, ravis de rafler l’audience sur le dos des grévistes qu’ils sabrent à longueur d’antenne ! Ainsi un silence bienfaisant s’emparerait-il des antennes publiques et privées délivrées à la fois des euro-bobos Cohen, Guetta et Cie, et des « euro-beaux-beaufs » grossièrement patronaux et non moins angliciseurs et baragouineurs des radios privées.

Le peuple français enfin libre de réfléchir par lui-même et sans bourrage de crâne quotidien et multimédia ? Quel rêve pour qui a connu 68 et le grand silence bienfaisant des journalistes en livrée de feu l’ORTF…

Pour une information libre et engagée, soutenez Initiative Communiste : abonnez vous, inscrivez vous à la lettre électronique, diffusez ses articles autours de vous, invitez vos amis, collègues, familles à le lire !