Défendre l’hôpital Henry- Gabrielle : une chaîne humaine à Saint-Genix-Laval

Ce 5 juin, entre 10 heures et midi, ce sont plus de 200 personnes qui se sont mobilisées pour former une chaîne humaine devant l’hôpital Henry-Gabrielle à l’occasion du 5e anniversaire de l’association de Sauvegarde de l’hôpital. Une action où étaient présents nos camarades du PRCF 69 qui ont ainsi pu réaliser un petit reportage vidéo, donnant la parole à Didier Machou, de l’association de sauvegarde de l’hôpital.

L’hôpital, un établissement faisant pourtant référence est menacé par la politique d’euro-austérité, avec un projet de transfert au Vinatier (dans l’Est lyonnais) voulu par les hospices civils de Lyon. La logique de restrictions court termistes prévalant ainsi sur les points forts de l’implantation à Saint Genix qui offre aux patients un cadre de vie avec le parc, et une accessibilité de pointe. Les manifestants revendiquent la préservation de cet hôpital public et refusent sa disparition au profit de projets privés, quels qu’ils soient. Qu’ils soient assurés du soutien des militants communistes du PRCF.

L’hôpital Henry-Gabrielle :

205 lits, 52 000 journées d’hospitalisation et d’ambulatoire
41 médecins et 371 personnels

Ouvert en 1969 sur la commune de Saint-Genis-Laval, l’hôpital Henry Gabrielle est spécialisé dans la médecine physique et de réadaptation. Reconnu au niveau national, il est un établissement de pointe dans la rééducation des affections neurologiques, les prises en charge des blessures médullaires, traumatismes crâniens, suivis post-AVC, pathologies tumorales et dégénératives et en rééducation neuro-périnéale et sexologique.

La prise en charge du handicap est globale et pluri-professionnelle : médecins et soignants spécialisés, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, psychomotriciens, orthoptistes, moniteurs d’activité physique adaptée, psychologues, moniteurs d’auto-école…

https://www.chu-lyon.fr/fr/hopital-henry-gabrielle