La classe capitaliste s’accorde pour détruire l’environnement : retour sur la COP 21 – dossier spécial

COP21 environnement écologie PRCF« Le capitalisme n’engendre la richesse qu’en épuisant ses deux sources, la Terre et le travailleur ».
Karl Marx

S’il est encore trop tôt pour évaluer les retombées effectives de la COP 21, il est cependant possible d’observer que le système capitaliste – désormais prompt à teindre en vert son discours – refuse tout engagement limitant les profits de la classe capitaliste. Et c’est bien ce qu’observe les communistes, défenseurs conséquents de l’

Par exemple le a dénoncé le caractère exterministe du capitalisme actuel en rappelant que ce n’est pas de rafistolages, encore moins de « capitalisme vert » au service des transnationales qu’ont besoin la planète et l’humanité, mais d’une alliance ouvrière et paysanne mondiale et d’une reprise rapide de la marche au dans le monde avec, pour commencer la défense du droit des peuples à s’autodéterminer et à coopérer contre l’ « économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée » de l’UE et du Grand Marché Transatlantique.

Néanmoins il faudra apprécier la COP 21 non pas de ce seul point de vue que le capitalisme est le mode de production dominant mais en tenant compte aussi du fait qu’il doit aussi faire face, tout en les contrant et en les dévoyant, aux aspirations des peuples à vivre et à vivre mieux.

Pour l’heure, rappelons la position de principe du PRCF. Dans le domaine écologique aussi vaut la formulation de Lénine : « les bolcheviks ne méprisent pas les réformes, mais ils les considèrent comme la retombée des luttes révolutionnaires ».

www.initiative-communiste.fr vous propose avec ce de revenir sur la


Faire face au défi environnemental, échapper à l’exterminisme capitaliste en construisant le socialisme

Union Européenne, Etats Unis : l’Axe impérialiste Euro Atlantique décidé à ravager la planète

La COP21 à l’opposée de l’état d’urgence climatique l’état d’urgence contre le mouvement social