Avec Fadi Kassem et le P.R.C.F., pour une alternative rouge et tricolore au duel/duo Macron-Le Pen

A un an de la présidentielle, la situation est calamiteuse : dissolution de la République indivisible et laïque au nom du « droit à la différenciation des territoires », démantèlement des services publics, destruction des conquêtes sociales, démantèlement du produire en France, chômage de masse et pauvreté effrayante, empilement de lois liberticides, bellicisme planétaire de l’impérialisme états-unien soutenu par Macron. Ce dernier, à la suite de ses prédécesseurs de droite et de « gauche », a exacerbé la logique mortifère d’une “construction” -atlantique détruisant les droits sociaux et l’environnement, avec l’aide de l’euro-« gauche » établie et d’un rassemblement lepéniste acquis à l’UE, à l’euro et à Schengen.            

Face à l’impuissance des euro-« gauches » établies, face au risque d’un nouveau « duel »-duo Macron-Le Pen, et surtout pour répondre à l’abstention massive et à la colère légitime des travailleurs, une campagne est désormais lancée pour une Alternative Rouge-Tricolore. Sous l’impulsion de Fadi Kassem, le jeune secrétaire national du Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF), agrégé d’histoire et diplômé de Sciences Po Paris, il s’agit d’unir les forces désireuses de sortir, par la gauche de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme pour construire une République indépendante et démocratique, de nationaliser les secteurs clés de l’économie sous contrôle populaire et de faire renaître l’espoir du socialisme dans notre pays.            

Cette campagne s’adresse aux travailleurs, aux progressistes, aux gilets jaunes, aux syndicalistes de combat, aux communistes, insoumis, gaullistes qui refusent  l’euro-dislocation en cours du pays. Face au faux « duel » et vrai duo Macron-Le Pen, face aux fausses alternatives de « gauche » compatibles avec l’UE du Capital et aux prétendus « souverainistes deux rives » rabattant sur Le Pen, il faut faire renaître la perspective de « nouveaux Jours heureux » et une Convergence Nationale des Résistances dont nous avons urgemment besoin !