#UNGA “Le Capitalisme est le pire ennemi de la vie et de l’Humanité” – Evo Morales

evo-morales-capitalisme-exterminisme-onu, le président bolivien – un des rares chefs d’état d’origine indigène – a recommandé que l’objectif principal de l’humanité doit être “d’éradiquer” le capitalisme et l’ à l’occasion de son allocution devant l’assemblée générale des Nations Unies. En cette journée internationale de la Paix, Evo Morales a également condamné dans son discours mercredi devant l’assemblée générale de l’ONU avec courage la politique impérialiste et belliciste des Etats-Unis et d’Israël

“La politique belliciste d’Israël est probablement l’un des plus terrible exemple de barbarie dans le monde” a déclaré Morales attaquant les agression israélienne contre les civils palestiniens : “Nous devons stopper le génocide frappant les palestiniens”

Par ailleurs, le président bolivien a appelé l’Assemblée générale de l’ONU a renouvelé son ordre de lever immédiate du blocus contre Cuba et à donner à l’ile de la Caraïbe des réparation, salutant les fruits de la lutte du peuple cubain pour l’ensemble de l’Amérique :

“La lutte du peuple cubain, et en particulier la lutte de Che Guevarra, n’a pas été vaine. A travers ces jours et ces années, les semances ont été plantées, et en voici le fruit, le triomphe du peuple bolivien”

Morales dénonce l’ capitaliste et ses crimes : le Capitalisme ou l’Humanité il faut choisir

Dans son intervention Evo Morales s’est livré à un réquisitoire en règle contre le Capitalisme, un système exterministe menaçant l’humanité :

“Le Capitalisme est le pire ennemi de la vie et de l’Humanité, et des générations futures : il détruit notre mère nature, pour concentrer la richesse dans les mains de quelques rares privilégiés, générant une pauvreté extrême”
“Si nous ne construisons pas un autre système pour nos sociétés, nous devrons remplacer le développement soutenable par la mort durable”  a averti Evo Morales

“”Beaucoup de gens dans le monte sont soit réfufiés soit déplacé, à cause du réchauffement climiatique ou à cause des guerres et des conflits tandis que 800 millions de personne meurrent de faim” “c’est cela le visage du Capitalisme”.

“Nous condamnons la violence et le mais pour supprimer le nous devons supprimer ses racines : la concentration de la richesse dans les mains de quelques un s, une pauvreté et des inégalités qui n’ont jamais été aussi importantes de même que les discriminations, cela nourrit la violence””

Les USA se servent du terrorisme et du trafic de drogue pour asservir les peuples

Le chef d’état bolivien a également souligné que depuis que la s’était débarrassé des bases militaires américaines la lutte contre le trafic de drogue s’était significativement amélioré comme le prouve les rapports de l’ONU, contredisant ainsi les allégations de Washington.

“Terrorisme et trafic de drogues sont les deux prétextes jumeaux que les nord américains utilisent pour envahir et contrôler le monde, je peux vous le garantir” “Quand la DEA (drug enforcement agency) était en Bolivie, seulement la moitié de la drogue saisie était incinérée, l’autre était utilisée pour s’enrichir” a précisé Evo Morales citant des informations militaires.

Solidarité avec le contre l’ingérence impérialiste

Evo Morales a également fustigé l’action de Luis Almagro à la tête de l’Organisation des Etats Américains (OEA) dénonçant les ingérences violant la souveraineté des peuples et apportant son soutien au gouvernement venezuelien de Nicolas Maduro attaqué par Almagro :

“Nous n’avons pas besoin qu’un manager de l’Empire viennent nous gouverner”He also rejected the management of Luis Almagro as the head of the Organization of American States,

D’après sources d’agences – traduction www.initiative-communiste.fr