Trump veut la guerre : les USA lancent un drone contre l’Iran qui l’abat !

La tension est encore montée d’un cran sur les rives du détroit d’Ormuz ce 20 juin avec une nouvelle et très dangereuse provocation américaine. Washington a lancé au moins un avion sans pilote – de type Global Hawk- contre l’. Violant les frontières iraniennes, le drone a été abattu par les missiles de défense anti-aérienne iraniens.

Face à cette escalade guerrière, il y a urgence à se mobiliser pour la . A commencer par le refus d’une implication de la France, ne serait ce qu’à travers l’OTAN, dans la qui se développe contre l’Iran.

Stop aux guerres impérialistes !

Les veulent la guerre !

Depuis plusieurs mois, avec l’appui complice de l’Union Européenne, les USA font monter la pression vers la guerre contre l’Iran. D’abord avec la sortie unilatérale de l’accord international sur le nucléaire iranien et la mise en place d’un embargo économique sur les exportations et importations iraniennes. Un embargo, s’appuyant sur des mesures extraterritoriales exploitant le dollar, qui viole le droit international et frappe, notamment, les entreprises françaises qui voudraient commercer avec l’Iran, conformément aux lois française et iranienne.

Ensuite avec un déploiement continue de force de l’armée américaine et de ses alliés dans la région. Un groupe aéroporté nucléaire a été envoyé dans le golfe persique et des milliers de soldats états-uniens déployés en supplément dans les bases US de la région.

Le président russe Vladimir Poutine a appelé immédiatement au calme, indiquant qu’une guerre américaine serait un désastre pour l’ensemble de la région.

Au soir du 20 juin, le silence du régime Macron était complice de la dangereuse marche à la guerre du régime Trump.

Une guerre qui peut désormais éclater à tout moment et qui pourrait avoir des répercussions internationales voire mondiales. Inquiète, l’Inde puissance nucléaire a déployé des navires dans la région, tandis que l’Arabie Saoudite qui dispose de l’arme nucléaire pakistanaise ou encore Israël, elle aussi largement nucléarisée, en violation des règles internationales, menacent ouvertement l’Iran.

Une attaque US contre l’Iran !

Il semble que l’intrusion du drone US est tout à la fois une provocation et une manière de tester les défenses iraniennes, alors que Washington intensifie avec ses alliés de l’OTAN sa présence militaire dans la région. Une provocation qui ne pouvait laisser Téhéran sans réaction.

Le ministre des Affaires étrangères iranien, M Zarif, a indiqué que le drone américain a été abattu dans l’espace aérien iranien, précisant :

Le drone “a été touché à 4h05 [23h35 GMT mercredi par 25°59’43” [de latitude Nord et] 57°02’25″[de longitude Est]”

“Nous avons retrouvé des morceaux du drone militaire américain dans NOS eaux territoriales à l’endroit où il a été abattu”.

Le général Hossein Salami, commandant des unités de défense de la République Islamique d’Iran, les Gardiens de la Révolution, a précisé quelques heures après la réplique iranienne à l’agression US que cette réplique doit être comprise comme un avertissement que toute tentative d’intrusion au sein des frontières souveraines de l’Iran entrainerait une réponse lourde :

” La destruction du drone US est un message décisif, clair et explicite que les défenseurs des frontières de l’Iran mettrons en œuvre des réactions décisives et neutralisantes contre les agressions étrangères contre ce territoire”.

” Les frontières sont notre ligne rouge et n’importe quel ennemi violant nos frontières ne reviendra pas”.

Si l’armée US nie l’incursion en territoire iranien du drone, elle revendique néanmoins avoir mené des opérations contre l’Iran, indiquant avoir également utilisé un second drone.

Le chef de la diplomatie iranienne a indiqué qu’il porterait cette agression devant l’ONU.

Une provocation de plus, après les incidents dans le détroit d’Ormuz !

Rappelons que cette nouvelle escalade états-unienne intervient après que les USA et leurs alliés du golfe accusent Téhéran, sans toutefois montrer de preuves probantes comme l’ont souligné tant le Japon que l’Allemagne, d’être derrière les attaques ayant visé deux pétroliers et chimiquiers dans le détroits d’Ormuz, notamment, un pétrolier japonais dont la diplomatie états-unienne claironne qu’il a été victime de mines aimantées. Problème, l’équipage japonais a témoigné auprès de la presse japonaise avoir été victime d’une attaque aérienne. Qui plus est, personne ne s’explique comment des mines aimantées, censées être flottantes ou déposées depuis un petit bateau, aurait pu frapper le super pétrolier plusieurs mètres au dessus de sa ligne de flottaison.

JBC pour www.initiative-communiste.fr