Les accords de Minsk et la fédéralisation : réactions de communistes d’Ukraine et de Russie.

ukraine hollande guerreA propos des Accords de Minsk et de la fédéralisation : au-delà des commentaires des médiacrates habituels et stipendiés des médias capitalistes déversant la propagande impérialiste de l’Axe Euro-Altantique UE USA OTAN, www.initiative-communiste.fr site web du PRCF vous propose de prendre connaissance de ces deux analyses du ( de Russie) et du (parti communiste d’).

Yevgueni Tsarkov (KPU) : les accords de Minsk et la fédéralisation

le 12 février ont été signés des accords offrant une chance à un règlement politique de la situation de l’Ukraine . L’accord témoigne du fait que la position de fédéralisation des communistes de l’Ukraine était bien le seul moyen de résoudre le conflit et de préserver l’intégrité du pays. Cette opinion a été exprimée par le député à la précédenre Rada, le premier Secrétaire du Comité régional du parti communiste d’UKRAINE d’Odessa Yevgeny Tsarkov.

« Parce que les accords ont été signés non seulement par l’Ukraine et la Russie, mais par les dirigeants des États européens, cela montre que notre position sur la question a été adoptée et prise en compte. Bien que le gouvernement nie la possibilité même de fédéralisation de l’Ukraine. Si vous comparez les paragraphes de la présente Convention et ce que signifie le concept de fédéralisation, il est facile de leur trouver une identité, » a déclaré Yevgeny Tsarkov.

Le député a également rappelé que, en son temps, quand les communistes tentaient d’instaurer le débat public, leurs adversaires déformaient délibérément les notions, le fédéralisme était assimilé au séparatisme et c’est sur cette base que le groupe communiste est poursuivi.

« Si notre position avait été entendue, cela aurait évité le sang, le conflit fratricide, les destructions et les centaines de milliers de réfugiés dans le sud-est de l’Ukraine »,- dit le premier Secrétaire d’Odessa du parti communiste.

Selon lui, Porochenko a peur des mots de fédéralisation et réaffirme que l’Ukraine restera un Etat unitaire, « mais comment comprendre un des points de l’accord, à savoir, la réforme constitutionnelle en Ukraine avec l’entrée en vigueur à la fin de cette année d’une nouvelle Constitution, qui a comme point essentiel la décentralisation (en tenant compte des caractéristiques des différentes régions de Donetsk et Lougansk, comme convenu avec les représentants de ces régions), ainsi que l’adoption de la Loi sur le statut particulier de certaines régions des zones de Donetsk et Lougansk, conformément aux mesures visées dans la note 1 ? »

Dans cette note, nous découvrons des choses telles que : l’exemption de la poursuite et du châtiment des personnes impliquées dans les événements dans le Donbass ; le droit à l’autodétermination de la langue ; le soutien de l’État au développement socio-économique de ces régions et de l’assistance des autorités centrales dans la coopération transfrontalière dans certaines zones des régions de Donetsk et Lougansk avec les régions de la Fédération de Russie.

Un autre fait intéressant, a poursuivi Yevgeny Tsarkov, est que les communistes ont été persécutés pour avoir seulement soulevé la question de la nécessité de fédéraliser. « Porochenko lui-même a mis sa signature sous ces obligations spécifiques qui, par leur contenu rejoignent l’idée de fédéralisation, quelle que soit la manière dont le Président appelle cela », a ajouté l’homme politique.

« Ou il ne va pas accepter ces articles, il mentira à ses partenaires européens et fera porter la responsabilité de l’échec sur la Russie et les Républiques séparatistes, » a déclaré Yevgeny Tsarkov.

lu sur réveil communiste

Ziouganov : Nous devons rassembler les terres dans notre espace géopolitique. De manière pacifique, démocratique et dans la dignité …

 

Interview du 13 février avec des journalistes à la Douma d’Etat – commentaire sur la situation en Ukraine, par le président du Comité central du Parti communiste, GA .

« Le Parti communiste d’Ukraine a recueilli en son temps trois millions de signatures. Il insistait sur la tenue d’un référendum concernant l’adhésion de l’Ukraine à l’UE. Ce référendum aurait permis de résoudre pacifiquement les problèmes qui se sont accumulés « – a rappelé GA Ziouganov.

» La junte de Kiev a donné l’ordre de tirer sur ses propres citoyens. C’est un crime sans précédent. Je connais bien l’histoire des guerres. J’ai été dans de nombreux points chauds. Mais c’est  la première fois que j’ai rencontré une situation on l’on utilise des avions, des chars pour forcer les gens à abandonner leur langue, leurs tombes et leurs ancêtres », –  s’indigne le chef du Parti communiste.

» Le peuple ukrainien a-t-il besoin d’une guerre ? Bien sûr que non. C’est un peuple travailleur paisible, des honnêtes gens – a déclaré le chef des communistes russes. – Les  gens responsables en Europe en ont-ils besoin ? Non plus. Ce désordre sanglant et terrible a été organisé par des fonctionnaires corrompus, les voleurs oligarques, la CIA et les diplomates américains, les vrais nazis bandéristes. Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale s’est  formé un gouvernement d’orientation ouvertement fasciste et d’origine criminelle « .

« Seuls des gens très naïfs peuvent espérer que ce gouvernement va résoudre les problèmes en Ukraine. Je crois que la guerre arrange les Américains. Ils prévoient de conquérir le marché européen. La dette américaine de 18 trillions,  ils veulent s’en décharger sur les épaules de l’Europe et de la Fédération de Russie. En effet, après avoir déclenché une guerre en Ukraine, détruit les liens économiques, financiers et autres entre les pays européens et la Russie, il sera possible de dicter ses conditions à l’Europe « , – a dit GA Ziouganov.

« En fait, en Nouvelle Russie aujourd’hui c’est une guerre entre un régime américanisé et la Fédération de Russie. Ça sent déjà la crise des missiles de Cuba et la guerre au Vietnam combinés. Pour l’Europe, cela pourrait se transformer en un effondrement de l’ensemble du système financier et économique qui s’est construit après la guerre. Lorsque Merkel et Hollande ont réalisé que la situation sentait le roussi, ils ont commencé à chercher d’urgence des moyens de résoudre ce problème », – a continué Guennadi Ziouganov.

« Nous devons arrêter le carnage et le mitraillage de la Novorossia par la junte retranchée à Kiev. Il semble que l’on soit parvenu à un accord, mais demain on verra ce qui se passe après zéro heure. Cependant je voudrais attirer votre attention sur le fait  que même pendant les négociations, personne n’a interpelé Porochenko. Personne ne lui a dit, que faites-vous ? Nous sommes assis à la table des négociations, mais vous continuez à bombarder les villes et les zones résidentielles, les écoles et les jardins d’enfants. Nous ne devrions pas oublier que Porochenko est le commandant des forces armées de l’Ukraine « , – a déclaré GA Ziouganov.

«Je crois que Porochenko n’a aucun contrôle sur la situation, – dit le chef du Parti communiste. – Les conditions lui sont dictées par le parti de la guerre, dirigé par Iatseniouk,  Tourchynov et leurs semblables. Ce sont des gens militarisés à l’extrême, et ils vont suivre les ordres de Washington, pas les ordres de Porochenko. Par conséquent, nous devons rester sur nos gardes et ne pas oublier avec qui nous traitons « .

« Il y a une chose qui me fait douter de la mise en œuvre des accords. Ce genre de dirigeants qui siègent maintenant à Kiev, Porochenko, Tourtchinov, Iatseniouk, Avakov ne peuvent tout simplement pas exister dans des conditions normales. Ils ne savent pas travailler, ils ne comprennent pas ce qu’est l’économie « , – a exprimé ses doutes GA Ziouganov.

« Ce sont seulement des fous ou des coquins qui pourraient acheter du charbon en Afrique du Sud. Seulement des bâtards absolument irresponsables pourraient détruire les mines dans le Donbass pendant que la moitié de la population de l’Ukraine meurt de froid. Et ce genre de personnes là-bas aujourd’hui détruit tout le système de gestion du pays, « – a déclaré le leader des communistes russes.

« Nous devons comprendre ce qui risque d’arriver au cas où le pouvoir des nazis bandéristes se renforcerait à Kiev. Quand ils s’empareront des armes modernes, ils vont tirer non seulement à Donetsk, mais aussi sur n’importe qui. Ce sont des gens sans morale, sans conscience et sans les obstacles fondamentaux qui existent dans toute société, « – a averti Guennadi Ziouganov.

«Nous devons rassembler les terres dans notre espace géopolitique. De manière pacifique, démocratique et dans la dignité. De cela, tous bénéficieront. D’autant plus que la base pour cela a déjà été constituée, sous la forme de l’Union eurasienne, « – a déclaré en conclusion le chef du Parti communiste.