Iran, Venezuela, Corée : Aymeric Monville invité de RT

, , Corée, après la rencontre des diplomaties russes et états uniennes à Sotchi, notre camarade Aymeric Monville était l’invité de pour analyser la situation.

Transcription de l’interview

bonsoir monsieur Monville merci d’être avec nous. On a qualifié ces pourparlers enfin en tout cas Mike Pompéo de francs et utiles. Est ce que vous qui avez suivi cette conférence de presse  est ce que vous partagez cet avis

c’est d’abord utile pour Mike Pompeo lui-même puisqu’il était persona non grata à Pyongyang qui veut même plus discuter avec lui. Il s’est pris une douche froide hier à Bruxelles où il essayait de s’inviter auprès des européens qui sont visiblement pas du tout d’accord avec la politique étasunienne sur l’Iran. Ce qui est un peu contradictoire parce que ils leur laissent les coudées franches au Venezuela comme s’ils approuvaient une sorte de doctrine Monroe  en disant “on laisse l’Amérique aux états unis » et non pas aux américains.

Voilà donc le fait même que finalement la diplomatie russe est bien aimable de remettre Mike Pompeo en scène.

Mais d’une certaine manière bien sûr qu’il fallait discuter d’un certain nombre de points ne serait ce que par exemple sur le dossier iranien il n’y a plus de relations entre l’Iran et les états unis donc il faut bien heureusement que la Russie pour l’instant c’est fait  le chantre du droit international tout simplement. Elle ne défend pas simplement ses intérêts parce que ce qui est intéressant c’est que là ça concerne tout le monde parce qu’elle défend la charte de l’ finalement, la souveraineté des peuples

alors Vladimir Poutine dit vouloir établir des relations complètes avec les états unis qu’est ce que cela signifie concrètement pour vous est ce que c’est le début maintenant d’une ère nouvelle selon vous

oh non je crois je trouve que c’était extrêmement tendu c’était vraiment une passe d’armes

Peut-être même à couteaux tirés. Je veux dire même quand on voit la formule qui faisait mouche de Lavrov sur le fait que l’on ne rétablit pas la démocratie on ne déclare pas la démocratie du haut d’un porte avions. Mais il ne semble pas que, même si les fameux 120000 soldats américains dont avait parlé le new york times qui étaient prêts à bondir sur l’Iran pour l’instant  Trump a démenti cette chose là

Mais ça reste évidemment toujours une option.

Non la seule chose qui semble à peu près calme c’est la situation en Corée sur e front coréen, puisque tout le monde là ils se sont mis d’accord sur le fait qu’il n’y avait pas de gros .. En fait tout le monde sait que la Corée du nord est sanctuarisée. Les deux parties parlent de dénucléarisation mais on sait très bien de toute façon que la Corée du nord a besoin cette arme nucléaire, c’est sa carte pourse défendre. C’est un pays qui a été rasé pendant la guerre de corée ils se défendaient dans des souterrains contre les USA.

Donc là Corée du Nord ne renoncera absolument pas à son arme nucléaire mais au moins là on sait qu’il n’y aura pas de guerre pour l’instant de ce front là mais par contre la guerre économique elle fait rage ça c’est une évidence.

Alors il y a le Venezuela qui divise les américains et les russes mais avec Mike Pompeo qui a demandé à la Russie clairement de cesser de soutenir Maduro. A quel titre finalement les américains demandent à la Russie de cesser…

On voyait quand même des différences de tradition diplomatiques parce que on voyait toutes  les références de lavrov et puis en face Mike Pompéo au fond c’est carrément des propositions de marchands de tapis, je m’excuse auprès des marchands de tapis. Parce que dire qu’il y a un business russe c’est comme cela que cela a été traduit qui a des intérêts au Venezuela c’est en gros on peut s’arranger mais vous ne  les soutenez plus. C’est-à-dire ils comptent sur le fait qu’il y aurait  en Russie déjà un peu comme Gorbatchev qui seraient eux prêts à négocier et Gorbatchev il pensait même que l’OTAN allait être démantelé à partir du moment où la Russie feraient un certain nombre de concessions. Donc d’ailleurs il n’est pas forcément très bon que la Russie et les états unis aient de très bonnes relations diplomatiques comme ils avaient dans les années 90 parce que la Russie était  complètement affaiblie à cette période là.

Vous pensez aujourd’hui que la Russie n’a pas spécialement intérêt à renouer des liens chaleureux avec les états unis ?  est ce que vous nous dites ?on voit clairement que vladimir poutine est plutôt ouvert à une relation il le dit d’ailleurs. il dit vouloir rétablir des relations complètes ils n’y ont pas forcément intérêt les Russes ?

il faut toujours dialoguer, même en période de guerre. de toutes façons il faut toujours des relations diplomatiques, il faut savoir les entretenir il faut savoir justement garder le ton nécessaire pour le faire

Le fait même que Lavrov parler de Litvinov c’est-à-dire c’est quand même ce grand moment de la diplomatie soviétique – c’est à la fin de son discours – au moment où l’Union Soviétique chercher justement un accord antifasciste avec les puissances occidentales mais on sait qu’en plus ça a débouché sur les accords de Munich, c’est à dire concrètement l’occident a dit aux nazis foncez sur l’Union Soviétique, nous vous laissons les mains libres à l’est

Donc ce que je veux dire c’est que cette politique a été aussi douloureuse et le conseil qu’il faut donner à nos amis russes qui pour l’instant se sont fait les champions du droit international il faut le dire, c’est à ce titre qu’il faut que tous les progressistes doivent les soutenir, il faut continuer dans cette voie là surtout ne pas avoir la tentation de Gorbatchev qui est de baisser la garde

un peu comme il y a eu au moment de la Libye et  on a vu des dégâts que ça faisait .

Donc sur tous les fronts que ce soit du Venezuela la Corée du nord en passant par l’Iran par la Syrie sur tous les fronts il faut que la Russie reste le défenderesse du droit international

Également la vous n’avez pas citée. Est ce que la Russie n’a pas intérêt quand même à s’entendre avec les  états unis puisque la on le sait est envisagée comme une menace pour beaucoup en tout cas en terme de domination ?

Je crois que le fait même que la Russie revient complètement dans le jeu et fasse valoir ses intérêts diplomatiques et qui sont aussi des intérêts pour l’ensemble de l’humanité pour l’instant comme un je vous le dit, le droit international est aussi lié au fait qu’elle est alliée avec la chine comme on l’a vu justement avec la visite de wang Yi à sotchi le responsable de la diplomatie chinois.

Là les rapports commerciaux entre la Russie et la chine ont augmenté de 15% cette année et non au contraire des les liens s’affermissent et c’est ça que les états-unis n’ont pas réussi à faire. Ce qu’ils avaient réussi à faire,  mettre un coin entre les deux pays communistes quand Nixon était arrivé et avait rencontré Mao avec Kissinger.  Cela avait été terrible justement, finalement pour ces deux pays puisqu’ils avaient réussi à les diviser. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui et ça c’est un atout maître dans la diplomatie russe actuelle

Merci beaucoup Aymeric Monville  de nous avoir apporté votre analyse  sur cette rencontre importante à sotchi. Il y aura peut-être une autre rencontre d’ailleurs au G20 entre Donald Trump et Vladimir Poutine qui sera évidemment à confirmer évidemment comme souvent.