Cuba appelle les communistes du monde entier à défendre la paix !

Ce qui se joue au n’est pas une question venezuélienne. C’est une question de liberté, une question de souveraineté, une question populaire. C’est le droit des peuples à disposer d’eux mêmes, celui de ne pas vivre sous la botte coloniale, celui de ne pas vivre sous la menace des guerres, des interventions, des coups d’états de l’ américain et de ses vassaux. Le droit pour les peuples de décider démocratiquement de leur constitution, d’élire leurs gouvernants. Celui de disposer librement de leurs richesses naturelles. C’est ce qu’a fait le peuple vénézuelien. En élisant Hugo Chavez et en se dotant d’une constitution et en la faisant évoluer démocratiquement. Puis en élisant Nicolas Maduro. En nationalisant la compagnie pétrolière PDVSA. C’est cela qui est reproché au Venezuela. C’est pour cela que l’Axe UE mène une guerre économique contre le Venezuela Bolivarien, qu’il mène désormais un blocus économique total, qu’il déploie à travers ses régimes fascistes de Colombie et du Brésil ses soldats aux frontières vénézuéliennes. Et qu’il nomme un putschiste, un député qui n’a eu que quelques dizaines de milliers de voix, comme son président en lieu et place du président démocratiquement élu avec plus de 6 millions de voix.

Signez l’appel des 1000 en soutien au Venezuela Bolivarien et à Nicolas Maduro

Se dresser pour défendre la paix, la démocratie, la souveraineté populaire du Venezuela Bolivarien, ce n’est pas seulement défendre le Venezuela. C’est se défendre avec le Venezuela. Car ce que les Etats-Unis de Trump et ses vassaux attaquent, c’est bien le Venezuela et la souveraineté, la liberté et les droits démocratiques de tous les peuples. Tous menacés, tous concernés. C’est dans ce contexte que le de , prenant ses responsabilités, lance un appel international aux communistes du monde entier pour se mobiliser :

“Le moment est venu pour les partis communistes et ouvriers de tous les continents de montrer l’immense potentiel politique que nous représentons dans la lutte contre la guerre et dans la défense de la paix. “

¨Parti Communiste de Cuba

Message urgent aux forces politiques communistes et aux travailleurs du monde  !

Parti communiste de Cuba – 20 février 2019

Comme il est indiqué dans la Déclaration du Gouvernement révolutionnaire de Cuba du 13 février dernier, « l’escalade des pressions et des actions du gouvernement des États-Unis pour définir la scène pour une aventure militaire déguisée en intervention humanitaire » est non seulement une réelle menace contre le peuple vénézuélien, mais aussi contre la paix mondiale.

Washington ne devrait pas sous-estimer les coûts d’une agression contre le Venezuela. La possibilité d’une régionalisation désastreuse du conflit armé toucherait nos peuples et tous les secteurs sociaux, économiques et politiques.

Nous sommes confrontés à une menace typique d’agression impérialiste – quel que soit le déguisement utilisé – dont l’objectif principal est l’appropriation par les États-Unis des plus grandes réserves de pétrole certifiées de la planète. Il est évident, une fois encore, du mépris de Washington pour les dizaines de milliers de victimes civiles que pourrait causer une telle conflagration à vue.

Cela n’attaquerait pas seulement la révolution bolivarienne. Dans la logique des faucons qui contrôlent la politique de l’administration Trump à l’égard de l’ latine, cette action est considérée comme la dernière tentative contre les forces de gauche et progressistes du monde entier. Aujourd’hui c’est le Venezuela; demain ce sera le Nicaragua, la Bolivie ou Cuba. 

Par conséquent, la défense de la révolution bolivarienne devient la première tranchée de la lutte pour la souveraineté de Notre Amérique, pour l’idéal de la justice sociale, de la paix dans la dignité et de l’unité dans le monde entier.

Nous réaffirmons à l’heure actuelle la thèse de notre gouvernement lorsqu’il est rappelé que « ce qui est en jeu au Venezuela aujourd’hui, c’est la souveraineté et la dignité de l’Amérique latine et des Caraïbes et des peuples du Sud. La survie des normes du droit international et de la Charte des Nations Unies est également en jeu. Que la légitimité d’un gouvernement vienne de la volonté exprimée souverainement par son peuple ou de la reconnaissance de puissances étrangères est en jeu ».

Nous appelons à montrer à l’empire Yankee que les peuples du monde ont le sens de la souveraineté. Le moment est venu pour les partis communistes et ouvriers de tous les continents de montrer l’immense potentiel politique que nous représentons dans la lutte contre la guerre et dans la défense de la paix.