Contre le coup d’Etat en Bolivie, la solidarité s’organise.

La n’est pas seule face au coup d’état des militaires et de leurs donneurs fascistes à la main de l’impérialisme américain. Tandis que les mouvements sociaux, organisations syndicales et quartiers populaires organisent la mobilisation pour la démocratie face à la répression en , en France la solidarité s’organise. Un appel collectif à la mobilisation pour faire entendre la solidarité internationale, auquel participe évidemment le PRCF, est lancé dès cette après midi depuis Paris. Une manifestation à Paris proposée, une pétition lancée.

SOUTIEN A LA BOLIVIE D’, signez la

Appel de PARIS du Lundi 11 novembre 2019Appel de soutien et manifestation

Réunis ce lundi 11 novembre 2019, l’ensemble des organisations politiques et sociales suivantes disent leur inquiétude quand à la situation politique en Bolivie.

Evo MORALES vient de démissionner sous la pression de militaires et d’une opposition illégitime.

Un véritable « coup d’Etat » est en cours en Bolivie.

Nous craignons pour la vie du président légitime de Bolivie.

Nous exigeons la garantie de son intégrité physique ainsi que celles de tous ses soutiens.

Nous demandons au gouvernement Français de s’engager à faire respecter les principes de la Charte des Nations-Unies, les Conventions de Genève et la Constitution de la Bolivie dans toutes ses dispositions.

La situation en Bolivie s’inscrit – bien sûr – dans un contexte régional où les interventions américaines insupportables menacent tous les peuples souverains. Cela suffit.

Nous appelons l’ensemble des Français à se mobiliser et à rejoindre cet appel national.

APPEL NATIONAL A MANIFESTER

DIMANCHE 17 novembre 2019 – 15H00

ESPLANADE DU TROCADERO – PARIS

LISTE des organisations SIGNATAIRES : Cuba Si France, , Comité Lula Livre, Colombia Humana, Révolution Citoyenne , Colombia Solidaridad, Pôle de Renaissance du Communisme en France (PRCF), Penser la France, Rédaction de Politique-actu.com, Pluma. Net, ACAF (Assemblée de Citoyens Argentins en France), UD CGT 94, CGT MArseille, Colombia Solidarité, Investigat’Action France, Informations ouvrières, France Insoumise, Collectif communiste POLEX  Parti Ouvrier Indépendant (POI), Parti de Gauche (liste de 30 organisations en cours de publication)

SOLIDARITE AVEC EVO MORALES ET LE PEUPLE BOLIVIEN

Suite au coup d’état en Bolivie, une conférence de presse s’est tenue à l’Ambassade du Venezuela, l’Ambassadeur de Bolivie ayant curieusement démissionné…avant même son président ! Il s’agissait donc, comme Son Excellence Michel Mujica l’a expliqué, d’une opération bien orchestrée, en particulier par les oligarques boliviens, appuyés par l’ambassade des USA, le Brésil, le Paraguay, la Colombie et le Chili.

Une conférence de presse permettant de faire le point sur la situation.

Sur l’, les informations des médias français cachent la vérité :

  • par exemple, ils ne disent rien sur la lourde défaite du président conservateur combien, ou sur les événements en Equateur.
  • En Bolivie, il s’agit bien d’un coup d’état en droite ligne de ceux qui se sont succédés au Chili, au Honduras, au Paraguay et au Brésil. La maison de Evo Morales a été saccagée, tout comme l’Ambassade du Venezuela à La Paz.
  • Evo Morales a démissionné pour éviter toute confrontation armée et arrêter la violence des insurgés de Santa Cruz, fief des oligarques, qui avaient envoyé des délinquants pour s’attaquer physiquement à ses ministres et tenir leurs familles en otages. Une mairesse a même été tondue et peinte en rouge, couleur de l’opposition, pour son soutien à Morales.

Evo Morales est le second président indigène de l’Amérique Latine après Benito Juarez au Mexique en 1860. Les oligarques ne peuvent supporter qu’un indien préside aux destinées de leur pays. Il a délivré son pays de l’illettrisme et fait reculer la pauvreté de façon significative.

Le déclencheur du coup d’état s’est avéré l’étonnement de l’Organisation des Etats Américains que, lors des dernières élections présidentielles, Morales l’ait emporté de plus de 10 pour cent sur son opposant de droite, ce qui suffisait d’après la Constitution bolivienne pour le faire élire. Mais nulle part dans leur rapport est-il question d’une fraude avérée.

Deux camarades boliviennes ont fait part des calomnies les plus farfelues sur Evo Morales répandues sur les réseaux sociaux et de l’encadrement passé par des Nazis (dont Klaus Barbie) de l’armée bolivienne (qui assassina Che Guevara).

Difficile de dire ce qui va se passer maintenant : l’armée qui tient le pouvoir ne s’est pas encore prononcée clairement, et il faudra voir s’ils tiendront la promesse de nouvelles élections faite par Evo Morales, et si les acquis socio-économiques réalisés par lui seront préservés. L’armée bolivienne se situe quelque part entre l’armée populaire vénézuélienne et l’armée « d’élite » chilienne, mais ils semble que ses cadres sont toujours formés aux USA. (rappelons que le chef d’état major qui a imposé la démission de Evo Morales a été attaché militaire aux USA).

Mais Michel Mujica reste optimiste sur l’avenir du socialisme en Amérique Latine, au vu de la résistance des peuples chilien et équatorien, de la libération (quoique provisoire) de Lula et des résultats électoraux en Argentine et au Mexique.

Une délégation du PRCF, emmenée par Aymeric Monville, Hubert C et Jean-Paul B. a participé à la conférence de presse, et a fait part du soutien renouvelé du PRCF aux peuples Boliviens et à leur président légitime Evo Morales.

Les organisations présentes (PRCF, POI, LFI, Parti de Gauche, Penser la France, Cuba Si, Comité Lula Libre, Investig’Action) ont signé un communiqué commun (ci dessus) appelant à la préservation de l’intégrité physique du président légalement élu, au respect de la Charte de l’ONU et de la Convention de Vienne,  et à la solidarité avec le peuple bolivien de tous les progressistes.


“On est face à un coup d’état fasciste”

Les explications de Maurice Lemoine, journaliste spécialiste de l’amérique latine, ex rédacteur en Chef du Monde Diplomatique

l’intervention de Aymeric Monville, notre camarade de la commission internationale du PRCF

Un témoignage en direct de Bolivie en forme d’appel à l’aide de la solidarité internationale :

Bolivie : les témoignages confirme qu'il s'agit d'un coup d'état militaire fasciste

#bolivie tous les témoignages le confirment c'est un sanglant coup d'état militiare fascisteIci un témoignage reçu en direct de Bolivie. Ne vous taisez pas, construisons la solidarité internationale.#EvoNoEstasSolo #GolpeDeEstadoBolivia #FranciaConEvo

Publiée par PRCF – Pôle de Renaissance Communiste en France sur Lundi 11 novembre 2019

Restez informés, restez connectés sur nos réseaux sociaux

Pour suivre au plus près l’actualité et les actions, restez connectés sur nos réseaux sociaux et notamment twitter.com/@PRCF_

Les manifestations spontanées se multiplient en Bolivie

le média bolivien ERBOL révèle des enregistrements qui seraient les conversations entre les putschistes et le ministère des affaires étrangères américains

Mobilisation dans les quartiers populaires de La Paz à El Alto

La répression fasciste est sanglante, la Bolivie a besoin de notre solidarité

Les putschistes s’en s’ont pris aux familles et aux domiciles des élus du MAS, y compris la maison de Evo Morales saccagée et pillée

Témoignages de la solidarité internationale des chefs d’état latinos américains

Commentaire de lecteur “Contre le coup d’Etat en Bolivie, la solidarité s’organise.