A Deir Ez Zorr assiégée, l’armée syrienne résiste face à l’Etat Islamique #daech #syrie

Chacun se souvient de la campagne médiatique autour d’Alep ? chacun peut entendre à présent le silence absolu sur l’offensive sanglante lancée par l’Etat Islamiste contre la ville de assiégée par depuis maintenant plusieurs années. Deir Ez Zorr qui pour le moment tient face à la barbarie.

Deir Ez Zorr : La en première ligne pour combattre l’Etat Islamique

Durant la bataille pour la libération d’Alep au mois de novembre dernier, les éléments de langage du bourrage de crane des médias du système capitaliste consistait notamment à indiquer que la Syrie ne combattait pas l’Etat Islamique. Comme si la ville de Palmyre n’avait pas été perdu, reprise, défendue, puis perdue au prix de lourds combats par l’armée arabe républicaine de Syrie. Comme si Alep n’avait pas été défendue en 2015 contre les offensives de Daech, alliés aux troupes d’Al Qaida tenant une large partie de Alep Est. Comme si depuis 2014, la Syrie ne soutenait pas de durs et violents combat pour tenir la ville de Deir Ez Zorr assiégé par l’Etat Islamique.

Au milieu du mois de janvier, et alors que l’Irak appuyé par les USA vient de relancer son offensive pour reprendre la ville de Mossoul, de manière étrange, l’Etat Islamique s’est renforcé à Deir Ez Zorr. Lançant une violente attaque contre la ville qui abrite plus de 300 000 civils réfugiés là pour échapper aux islamistes.

La puissante offensive lancée par Daech contre Deir Ez Zorr n’a pas réussi à prendre l’aéroport et la base militaire syrienne de Deir Ez Zor mais comme en 2015, elle a réussi à couper en deux la ville, séparant les quartiers résidentiels de l’aéroport.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, s’est indignée le 19 janvier 2017 du silences des organisations internationales à l’égard de la souffrance des civils à Deir Ezzor du fait du de «Daech».

Dans une conférence de presse qu’elle a tenue aujourd’hui à Moscou, Zakharova a indiqué que beaucoup d’organisations et de personnalités, qui parlent de la dégradation de la situation humanitaire en Syrie, ignorent aujourd’hui la situation humanitaire à Deir Ezzor.  Seule l’armée républicaine syrienne assure l’approvisionnement humanitaire à Deir Ez Zorr

Le porte parole de l’armée russe en Syrie Rudskoi confirme la poursuite de l’offensive de l’Etat Islamique contre Deir Ez Zorr.

“La situation demeure difficile dna la zone de Deir Ez Zorr, la ville est assiégée depuis près de trois ans par les terroristes. En prenant appui sur leur supériorité numérique, les terroristes continue d’attaquer les positions de l’armée syrienne. Si la ville était prise par les terroristes, c’est un véritable génocide qui serait commis contre les civils, la population de Deir Ez Zorr ( ndlr 300 000 habitants) serait exterminée.

Bombardement de l’aviation syrienne sur les positions de Daech à Deir Ez Zorr le 19 janvier 2017 :

Deir Ez Zorr : Daech aidé par l’aviation de la coalition USA UE OTAN

Mais à Deir Ez Zorr, daech n’est pas seule. L’Etat Islamique bénéficie en effet du soutien objectif de la coalition américaine, dont fait partie la France.

D’une part, bien que maitrisant le ciel irakien, les chasseurs bombardiers de l’OTAN laissent de façon surprenante libre de se déplacer les colonnes terroristes de l’Etat Islamistes. Qui ont ainsi pu rallier Palmyre sans difficulté en provenance de Mossoul.

La Russie accuse Wahsington de pousser les terroristes de Mossoul vers Palmyre et Deir Ez Zor. Rudskoi indique ainsi que

“Les terroristes de l’Etat Islamique amènent des armes et de la mains d’oeuvre presque sans difficultés vers Palmyre en Syrie, à causes des actions en Irak de la coalition dirigées par les USA”.

” Les actions de la coalition américaine près de la ville de Mossoul en Irak ont laissé s’échapper des forces considérables de l’EI vers l’est de la Syrie où les terroristes amènent armes et troupes, vers Palmyre, Deir Ez Zor et également Al Bab près de la frontière turque” a confirmé le général russe.

Surtout, en septembre dernier, c’est plusieurs avions occidentaux qui ont pris pour cible pendant plusieurs heures l’armée syrienne assiégés dans Deir Ez Zorr, pendant que Daech lançait une offensive contre la ville. Affaiblissant sérieusement les défenses de la ville.

Dans le même temps, chacun peut constater que Israel poursuit ses attaques sans discontinuer contre Damas, menant notamment des bombardements violant le droit international sur différents aéroports syriens, mais épargnant systématiquement les troupes de Daech en Syrie. En particulier des témoignages rapportes que des militants de l’Etat Islamiques occupant la bande limitrophe du plateau du golan (sud de la Syrie) ont été soignés en Israel. Israel vise en fait le Hezbolah en Syrie, faisant le pari de soutenir Daech pour affaiblir l’organisation de résistance libanaise.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

lire également