Washington soutien DAECH : la coalition reconnait avoir bombardé l’armée combattant l’EI à Deir ez zor

syrie-daech-usa2 mois et demi après l’attaque, Washington acculé à l’ONU a fini par reconnaitre que ce sont bien des avions américains, australiens, danois et britanniques qui ont bombardé l’armée combattant DAECH à Deir Ez Zorr  le 17 septembre dernier.

a coalition internationale contre le groupe Etat islamique a reconnu mardi avoir mené par erreur un bombardement sur des forces liées au régime syrien, le 17 septembre dernier près de Deir Ezzor, dans l’est de la .

Le 29 novembre,  le général américain Richard Coe en charge de l’enquête sur ce bombardement est passé aux aveux. De fait le bombardement impliquant plusieurs avions a été planifié et exécuté durant plusieurs heures, visant des positions notoirement connues de l’armée syrienne à . Il est significatif de rappeler que les milices de l’Etat Islamiste avaient pu coordonner une large offensive contre l’armée syrienne défendant la partie de Deir Ez Zorr qu’elle assiège depuis plusieurs années maintenant.

Cet aveux confirme la stratégie de provocation et de soutien ouvert à de l’Axe Washington Bruxelles Paris en Syrie.

Provocation impérialiste en Syrie

LOGO-PRCF+INILa coalition impérialiste au Proche Orient à bombardé les troupes syriennes engagées dans le combat contre l’organisation État Islamique.
Cette bavure n’en n’est pas une. Même si avec cynisme les impérialistes reconnaissent une “erreur”. En fait il s’agit d’une provocation dangereuse visant à affaiblir la lutte contre la mouvance des terroristes soutenue par les impérialistes.  Et contre laquelle lutte le régime syrien et la Russie.
La menace de que l’ fait peser sur l’humanité se confirme à la face du monde. La lutte anti-impérialiste et pour la paix est une priorité pour tous les citoyens de bonne volonté.
Ici exigeons la sortie de l’UE-OTAN armés de guerre de l’impérialisme stade suprême du capitalisme.

Commission Internationale du PRCF.

terrorisme impérialisame