« La Nouvelle Union populaire dit vouloir désobéir à l’UE sur « certains sujets »; pourtant elle accepte le saut fédéral européen cher à Scholz et Macron. C’est-à-dire la substitution de la règle majoritaire à l’unanimité requise jusqu’ici par l’UE. G. Gastaud interpelle donc les militants LFI et PCF: si vous désirez faire une croix sur la France indépendante et sur la défense de la paix mondiale menacée par l’UE-OTAN, dites-le à vos électeurs AVANT les législatives!