Euro, Union européenne, OTAN, Capitalisme : POUR S’EN SORTIR, IL FAUT EN SORTIR !

BRISER L’ETAU MORTEL QUI BROIE LA FRANCE ET LE MONDE DU TRAVAIL

UE-dictature1

Notre pays est aux portes de l’explosion. Il est pris en tenaille entre, d’un côté, le Parti Maastrichtien Unique (PMU, composé du PS, de l’UMP, du « Centre » et d’Europe-écologie) et de l’autre, les ultraréactionnaires de l’UM’Pen (les Copé et autre Fillon rivalisent avec les dirigeants du FN en matière de propos fascisants).

Comme le Front de Gauche veut à tout prix rester dans l’euro et dans l’Union européenne (UE), comme Pierre Laurent et J.-L. Mélenchon continuent de prétendre que « l’euro est notre monnaie » ( !) et que « l’Europe est à nous » ( !!!), notre peuple n’a plus le « choix » qu’entre deux formes de suicide politique : soit dissoudre la France dans  l’inhumaine Europe des eurorégions, que portent à la fois le PS et l’UMP, soit se déshonorer en optant pour le racisme d’Etat, la liquidation des services publics, l’abandon complet des chômeurs, des malades et des retraités que portent en réalité le discours de la droite dure contre « les charges » et les « assistés ».

Ces deux « genres de mort » peuvent d’ailleurs fusionner comme on l’a vu avec les bonnets rouges manipulés par les gros bonnets du MEDEF breton : car derrière ce mouvement, qui dévoie certaines revendications légitimes, il y a la volonté de morceler la France en euro-provinces. En diluant la République une et indivisible héritée de 1789 dans l’Empire européen d’A. Merkel, en broyant les communes de France dans d’immenses « métropoles » à la botte des grandes firmes, le MEDEF veut liquider la Sécu, l’Education nationale, les conventions collectives et les statuts, le SMIC national et le droit du travail ; quant aux PME, elles seront de trop dans les euro-métropoles géantes pilotées par le grand capital.

Il est temps que le peuple de France, héritier des Lumières, de 1789, de la Commune de Paris, du Front populaire, du Conseil National de la Résistance(CNR), de Mai 68, se dresse en empoignant ses deux drapeaux révolutionnaires, le drapeau tricolore du peuple souverain et le drapeau rouge international des travailleurs !

A BAS L’U.E. DU CAPITAL ! POUR UN NOUVEAU C.N.R., UNE NOUVELLE RÉVOLUTION FRANÇAISE !

Si nous voulons que le FN et la droite patronale cessent de dévoyer la « radicalité » du peuple, il faut que les communistes et que les vrais républicains portent eux-mêmes une politique franchement révolutionnaire :

  • ASSEZ DE MENSONGES HAINEUX prétendant que l’ouvrier immigré, que le chômeur, que le fonctionnaire – infirmières, enseignants, etc. – sont la cause de nos maux. Ceux qui ruinent le pays, ce sont les richissimes « BONS FRANÇAIS» qui planquent leurs milliards dans les paradis fiscaux, qui dénigrent la France, qui imposent
    le tout-anglais à la place du français, qui préparent dans notre dos l’Union transatlantique voulue par Washington.
    Ce sont les grands capitalistes qui planquent 280 milliards € dans les paradis fiscaux et, qui veulent ouvertement « démanteler le programme du CNR » (dixit D. Kessler, haut dirigeant du MEDEF) en remplaçant la République française par les inhumains Etats-Unis d’Europe chers aux sociétés transnationales;
  • CONSTRUISONS UN “NOUVEAU CNR”, fédérant autour du monde du travail les républicains patriotes, les communistes fidèles à Ambroise Croizat (le fondateur de la Sécu), les socialistes fidèles à Jaurès, les républicains fidèles à Jean Moulin, les gaullistes fidèles au 18 juin, les chrétiens, les juifs, les athées et les musulmans fidèles à la laïcité, la jeunesse qui refuse le racisme et qui se reconnaît dans le Che et dans Guy Mocquet, bref, tout notre peuple en souffrance qui n’aspire qu’à vivre dignement d’un vrai travail !

AVEC LE PRCF, FAIRE RENAÎTRE LE VRAI PCF, CONSTRUIRE UN LARGE FRONT ANTIFASCISTE, POPULAIRE, PATRIOTIQUE ET PROGRESSISTE (FRAPPP !).

Le PS discrédite la gauche et l’appareil du PCF a « muté », a renié ses fondamentaux ouvriers, marxistes, patriotiques et révolutionnaires pour suivre le PS en échange de quelques places.

Il faut donc construire l’unité d’action des communistes qui refusent de dépendre du PS.

Tout en défendant les communes de France et en appelant à voter aux municipales, le PRCF appellera à boycotter les élections européennes qui ne visent qu’à détruire la France, qu’à consolider l’Europe supranationale, à violer le suffrage universel qui avait refusé la constitution européenne en 2005.

PRIORITÉ À L’ACTION DE CLASSE. Des luttes dures se développent pour l’emploi, les salaires, les retraites, etc. Pourtant les directions confédérales des syndicats ne font rien pour les fédérer. A nous tous, syndicalistes de lutte de nous coordonner et de construire le « tous ensemble », non pas derrière les faux bonnets du patronat, mais derrière le bonnet phrygien de Marianne et des Sans Culotte, en luttant pour la République sociale et souveraine !

LE SOCIALISME POUR LA FRANCE. Le « socialisme » de Hollande est une contrefaçon au service du MEDEF ! Tant que les capitalistes décideront de tout en fonction de leurs profits, tout s’aggravera. A travers les luttes pour l’indépendance nationale et pour la souveraineté populaire, portons ensemble la visée d’une nouvelle révolution française, d’une RÉVOLUTION SOCIALISTE qui socialisera les grandes entreprises et qui donnera le pouvoir politique à notre classe, celle des travailleurs !

RENFORÇONS LE PRCF. Communistes, la renaissance du vrai PCF, le nouveau Front populaire et patriotique ne tomberont pas du ciel ! Engageons-nous à côté de Léon Landini, président du PRCF, héros de la guérilla FTP-MOI à Lyon sous l’Occupation, et des résistants communistes Pierre Pranchère, Jeanne Colette, Henriette Dubois, Arsène Tchakarian, Jean Rostand, etc. auxquels nous devons les acquis de 45 ;
organisons-nous dans le PRCF aux côtés des intellectuels marxistes Annie Lacroix-Riz et Georges Gastaud, sans oublier les syndicalistes de classe comme Roger Silvain, Jo Hernandez, Jacky Omer !

N’attendons pas que notre pays ait implosé sous les coups du MEDEF, de l’UE, de l’UM’Pen ! Aux menaces de Copé de gouverner par ordonnances pour briser le mouvement ouvrier et araser tous nos droits, répondons par L’ÉTAT D’URGENCE DU PEUPLE FRANÇAIS. Avec le PRCF, pour un nouveau CNR, organisons-nous et contre-attaquons pour que vive la renaissance communiste et l’alternative populaire !

tract hiver 2013 couleur

Commentaire de lecteur “Euro, Union européenne, OTAN, Capitalisme : POUR S’EN SORTIR, IL FAUT EN SORTIR !