Mélenchon vient de déclarer devant le Figaro: « ça ne me dérangerait pas d’humilier Poutine ».

Georges Gastaud lui répond au nom de la lutte contre la marche à la guerre mondiale, de l’indépendance française et de l’avenir d’une véritable gauche indépendantiste, antifasciste et insoumise à l’impérialisme.

 

** *** **

Rappelons aux sociaux démocrates et autres militants de la LFI NUPES qu’en 1914 avec courage et au prix de sa vie Jaurès s’était battu pour la paix, et qu’une large partie de la SFIO avait bataillé pour défendre la paix. Quel contraste avec Mélenchon 2022…
Voici le prononcé exact de Mélenchon le 22 mai dans son interview par RTL Le Figaro LCI où Mélenchon prend position pour faire la guerre à la Russie.
« Il a toujours dit qu’il était pour la désescalade (ndlr Mélenchon parlant de Macron sic). Y a peut être des désaccord entre lui et moi car il se trouve qu’il est moins rigoureux que moi vis à vis de Poutine. Puisqu’il a dit qu’il fallait pas l’humilier. Ben si moi je pense que ça dérange pas de l’humilier. Parceque ce qu’il a fait est gravissime. La Russie ne reviendra pas à la table de la société internationale tant que Monsieur Poutine responsable de crimes de guerre sera là. Voila.
Vous trouvez E Macron trop concilient ?
Non. Je trouve M Poutine plus violent que ce que beaucoup ont en dit jusque là. Ce qu’il fait est d’une gravité exceptionnelle et pour nous français tout spécialement parce que nous nous étions jurés que si quelqu’un recommençait la guerre sur le continent,  nous ne l’accepterions pas. C’est à dire que nous interviendrions. Et nous avons l’arme nucléaire.
Et nous sommes pris à revers. Cet homme a passé la frontière, tout cassé autour de lui, persécuté des populations civiles sans aucune raison autre que de les terroriser. Et qu’avons nous fait ? et bien pratiquement nous n’avons pas fait grand chose.
Vous savez je pense que militairement – on a fait des choses la répression économique les sanctions tout ça – mais militairement nous avons été mis au pied du mur sans savoir quoi faire »