l’Union Européenne : la machine à vous faire manger des OGM et à servir Monsanto & Cie

UE OGMLe scandaleux feuilleton européen sur les se poursuit : démontrant la collusion totale et intrinsèque entre les multinationale de l’agro industrie et la Commission Européen. De fait, l’ et Monsanto c’est la même boutique. Comme le montre le coup de force permanent de la pour mettre sur le marché de nouveaux produits OGM de cette firme, la prolongation de l’autorisation de commercialisation de son produit fétiche, le , et ce malgré les dangers connus de ces produits. Et malgré l’opposition des peuples européens.

l’Union Européenne ou comment faire manger des OGM des à des peuples qui n’en veulent pas

l’oligarchie capitaliste n’a que faire de l’avis des peuples. Ce qui compte c’est ses profits. Problème, comment une telle classe si minoritaire peut elle imposer ses décisions à la majorité ?

Fort heureusement, elle peut s’appuyer sur les institutions du systèmes capitalistes – ses superstructures – au niveau des Etats et surtout désormais de l’Union Européenne. Une construite par elle et pour elle pour imposer le pouvoir totalitaire de la classe capitaliste.
Et vous faire manger des OGM même si vous n’en voulez pas.

Comme le dit le président de la Commission Européenne, “il n’y a pas de choix démocratiques contre les traités européens”. Voila C’est dit.

Comment s’y prend donc la Commission Européenne ? D’abord en ayant recours aux procédures antidémocratiques qui sont au coeur des traités, divisant les peuples pour mieux régner. C’est comme cela que la commission européenne en s’appuyant sur l’absence de majorité qualifiée a réussi à empécher d’interdire le mais transgénique MOn 810 de Monsanto.

S’agissant de l’interdiction de commercialisation du Roudup – pourtant classsé cancérogène probable par l’OMS – fin mars elle a repoussé un vote en prétextant de l’absence de cette majorité. Mieux, l’UE va proposer une prolongation de 10 ans de l’autorisation de commercialisation du Roundup, et non plus de 15 ans, loin des 7 ans voté piteusement par des députés européens. Mais la Commission Européenne en profite pour faire passer à la trappe les restrictions prévues par le parlement. Il est vrai que le vote du parlement européen est purement décoratif.

La santé publique, la préservation d’une de qualité, c’est pas les valeurs de l’UE. Les valeurs de l’UE c’est wall street, le cac 40 et le Dow Jones. C’est la concurrence libre et non faussée, c’est à dire la loi écrite par et pour les multinationale.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Signez et faites signer la pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’Euro


l’Union Européenne vous fait manger des OGM pour engraisser les multinationales !

UE OGMVous faire manger des OGM, pour engraisser les multinationales, c’est bien l’objectif de l’Union Européenne. Depuis plus de 6 ans déjà, la essaie par tous les moyens d’étendre les autorisations de culture des OGM. Et ce malgré l’opposition populaire massive. En matière de sécurité alimentaire et de publique, comme en matière de droit social, avec l’UE c’est pas le peuple qui gouverne, mais directement et sans contestations possibles les multinationales de la classe capitaliste. L’UE a été construite par elles pour qu’ils se remplissent les poches.

L’UE autorise les OGM, la commission européenne VRP de

Ces jours derniers, l’UE vient ainsi d’autoriser l’importation de 17 OGM dont 11 de Monsanto qui se frotte les mains.

Souvenons nous qu’en 2009, la Commission européenne avait usé de ses pouvoirs en vertu des traités (ceux dont  les soit disant « verts » d’EELV organisent la promotion, ces traités qui permettent à l’Union Européenne de rendre obligatoire une politique anti-écologique) pour « contraindre deux pays (la Hongrie et l’Autriche)à lever l’interdiction de cultiver le maïs génétiquement modifié MON 810 de Monsanto lors d’une réunion des ministres de l’environnement à Bruxelles ». Elle n’avait fort heureusement pas réussi à réunir la minorité de soutien d’un tiers qu’il lui suffit pour imposer un tel diktat. Démocratique l’UE? certes non puisqu’une minorité peut imposer à la majorité de devoir manger des OGM !

Mais la classe capitaliste poursuit son offensive pour imposer au nom de ses profits ses OGM. Et Monsanto donc de s’appuyer sur la  cour de justice européenne. Celle-ci lui donnant raison et conduisant dans la foulée le Conseil d’Etat à autoriser en France le Mais MON 810.

Miam Miam, avec l’UE du Capital, on se régale

En février 2014, avec le soutien de 5 états seulement et contre l’avis de 19 autres (4 états dont l’Allemagne s’abstenant), l’UE autorisait la culture d’un OGM pioneer. Il aurait fallu que 21 états s’y opposent pour que la Commission ne puisse pas l’autoriser…

Alors que le président de la Commission Européenne JC Juncker a inscrit dans ses 10 priorités 2015 la culture des OGM, ce 24 avril, la Commission Européenne a donc autorisé l’importation et la commercialisation de 17 OGM destinés à l’alimentation humaine ou animale. Et ce malgré le fait que 19 états européens sont favorables à leurs interdictions et que jamais la Commission Européenne n’a réussi à obtenir la majorité qualifiée pour les obtenir. Anti-écologique, l’UE est antidémocratique !

Bien sûr, les états pourront toujours les interdire pour « des motifs de politique agricole, d’aménagement du territoire ou des conséquences socio-économiques ». Sauf que chaque état décidant de bannir les OGM devra alors négocier avec les multinationales sous la houlette de la Commision. Se moquerait on de nous? Sauf qu’ils auront alors à en répondre devant les multinationales auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce ou via les tribunaux d’arbitrages prévus par les traités de libres échanges (et notamment le Grand Marché Transatlantique / TTIP / qui est en cours d’adoption par l’UE et les USA). Sauf que rien n’interdira que la viande ou les produits dérivés de ces OGM produits dans des pays de l’UE (par exemple en Espagne, ou en République Tchèque ou en Roumanie) se retrouvent sur nos étals. Avec l’UE, la c’est la norme pour les travailleurs, et notamment les plus pauvres, qui pourront donc se « régaler » après les lasagnes au minerais de cheval, après la vache folle et les farines animales (à nouveau réautorisées par l’Union Européenne), de jambon et autre ailes de poulet d’animaux gavés d’OGM. Pourtant, il en est encore au sein des Verts et du parti de la gauche européenne pour nous contraindre à rester dans cette UE qui protège (les patrons) et qui nous permet de nous régaler encore et toujours plus ! Non ça suffit, pour s’en sortir, il faut en sortir !

Cet empressement à permettre la culture et la consommation des OGM révèle à la fois la servitude totale aux intérêts privés de la classe capitaliste et le caractère profondément antidémocratique d’une construction à sens unique, opposée aux intérêts des travailleurs, prenant des décision qu’une très large majorité de citoyens refuse, y compris malgré l’opposition de la grande majorité des gouvernements. L’UE, c’est le bras armé de Monsanto & Cie. L’Union Européenne, c’est la dictature du capital.

TAFTA / TTIP / GMT : la porte grande ouverte aux OGM

De leurs cotés, les USA ne se cachent pas qu’avec le TAFTA en cours d’adoption dans le dos des peuples par la Commission Européenne, ils s’attendent à pouvoir déverser leurs OGM en Europe. Et de taper du poing sur la table pour que l’UE libéralise totalement le commerce et la culture des OGM. Dan Mullaney – d’après Le Monde –  représentant adjoint pour le commerce américain déclare ainsi à l’issue de la neuvième séance de négociation sur l’accord de libre échange entre l’europe et les Etats Unis (TTIP) que « C’est difficile de réconcilier cette proposition avec les obligations de l’Union européenne et l’aspiration à un marché intérieur sans entraves ». Au passage, on apprend incidemment, que la Commission Européenne en est à sa neuvième séance de négociation. Sans jamais avoir consulté aucun des peuples de l’UE. C’est que l’UE, c’est pas fait pour que les peuples décident, c’est fait pour la dictature des monopoles capitalistes. Si on veut la démocratie, il faut sortir de l’UE.

Une conclusion claire et évidente : pour qui ne veut pas manger d’OGM, une seule solution, sortir de l’Union Européenne par la porte de gauche, en reprenant le pouvoir aux multinationales pour le confier aux travailleurs.

Le 30 mai prochain, soyons nombreux à Paris pour manifester à l’appel du et d’autres organisation, pour la démocratie et le progrès social, pour la paix, pour la sortie de l’UE, de l’euro, de l’OTAN et du capitalisme à l’occasion des 10 ans de notre NON majoritaire au Traité Constitutionnel Européenne du référendum de 2005.

les OGM autorisés par la Commission Européenne le 24 avril 2015

  • pour le maïs : MON 87460
  • pour les sojas : MON 87705, MON 87708, MON 87769, 305423 et BPS-CV127-9
  • pour le colza : MON 88302 
  • pour les cotons T 304-40, MON 88913 et LLCotton25 × GHB 614.
  • pour les maïs : T 25 et NK 603, le colza GT 73  (renouvellement)
  • pour les cotons MON 531 × MON 1445, MON 15985, MON 531 et MON 1445. (renouvellement)

JBC pour www.initiative-communiste.fr site web du PRCF – @PRCF_