2 mai 2014 – 2021 : à bas la fascisation partout en Europe !

Le 2 mai est une terrible date , celle de l’incendie criminel de la maison des syndicats d’Odessa et du massacre de 48 militants antifascistes. À cette occasion, les communistes du PRCF 94 appellent à rejoindre un rassemblement contre la fascisation partout en Europe. Comme le rappelait dans une entretien en décembre dernier le secrétaire général du parti communiste ukrainien P. Simonenko, la fascisation en Ukraine est bien un “danger pour l’Europe entière”.

Les camarades communistes d’Ukraine, toujours en butte à une féroce, violente et sanglante répression, dans une lettre adressée au PRCF saluent les actions de solidarités antifascistes menées par les communistes en France.

2 mai 2014 – 2021 : à bas la fascisation partout en Europe !

Le 2 mai 2014, les milices de Pravy Sektor, un groupe fasciste pro-Maidan sous les ordres du gouvernement ukrainien, firent brûler la maison des syndicats d’Odessa, tuant « officiellement » 48 personnes. Ce crime n’a fait l’objet d’aucune enquête par les autorités, ni sur le commanditaire de cette attaque, ni sur les causes réelles de la mort de plusieurs des victimes, ni même sur la lenteur de l’intervention policière lors du drame.
Sept ans après, l’élection d’un nouveau président n’a pas amélioré la situation en Ukraine. Le cessez-le-feu vient d’être violé dans le Donbass et une offensive de Kiev contre Lougansk et Donetsk est hautement probable. L’antisémitisme et l’anticommunisme connaissent un regain considérable en même temps que se développent des groupes fascistes comme le bataillon Azov. Ces groupes s’en prennent aux russophones, à tous ceux qui sont en désaccord avec eux, notamment à nos camarades du Parti communiste d’Ukraine. Les dirigeants ukrainiens, non contents du fait que le classement de leur pays culmine au sommet des taux de criminalité et de corruption (amenant d’ailleurs beaucoup d’uckrainiens à demander une réforme de la justice), se plaît à assumer le rôle d’avant-garde de l’Otan face à la Russie.

Ce triste événement d’Odessa renvoie au processus de fascisation en Europe : en France, nous voyons des syndicalistes et des Gilets jaunes menacés par la répression patronale et policière pour avoir dit « NON » à l’injustice, lorsqu’il ne s’agit pas de prison ferme et des mutilations infligées en manifestations. Une situation encore accentuée par les projets de type Loi sécurité globale donnant les mains libres à la police. En Europe, l’anticommunisme se développe comme on peut le voir avec les défilés d’ancien Waffen SS dans les États baltes, les tentatives d’interdictions du Parti communiste polonais et espagnol, ainsi que la répression que subissent nos camarades du Parti communiste grec. Un anticommunisme d’autant plus valorisé par la résolution de septembre 2019 du Parlement européen sur le affirmant combattre dans un même élan nazisme et communisme afin de mieux redorer le blason du premier pour criminaliser le second.

En mémoire des victimes et afin de préparer la résistance en France, la section du Val-de-Marne du Pôle de Renaissance Communiste en France vous invite à un rassemblement contre la fascisation et contre l’anticommunisme, le 2 mai 2021 au 13 avenue de Saxe 75007 Paris (proche du métro Ségur, à 14h).


sdfs

Chers camarades et amis !

Au nom du Comité central du Parti communiste d’Ukraine, veuillez accepter nos félicitations à l’occasion de la Journée internationale de solidarité des travailleurs – 1er mai ! 

Nous, communistes d’Ukraine, sommes solidaires de l’évaluation de classe de votre Parti des processus politiques et socio-économiques négatifs qui se déroulent dans notre propre pays et dans le monde, causés par l’aggravation dramatique de la crise globale du système capitaliste mondial et l’approfondissement des contradictions géopolitiques mondiales, liées à une nouvelle offensive menée par le gendarme international US, ses satellites : FMI, UE et OTAN, avec le renforcement de l’anticommunisme, du terrorisme, du néofascisme et d’autres menaces. 

Nous vous exprimons notre sincère gratitude pour votre solidarité internationale et votre fraternel à notre Parti dans sa lutte contre le régime national-oligarchique établi dans le pays à la suite du coup d’État de février 2014.

Nous vous sommes reconnaissants de l’aide apportée pour démystifier les actes criminels du régime en place contre le peuple ukrainien : les meurtres du Maïdan, la guerre civile déclenchée dans le Donbass pour complaire à l’impérialisme international, le massacre brutal de 48 personnes dans la Maison des syndicats à Odessa, etc.

Malheureusement, depuis le 2 mai 2014, les meurtriers qui ont lancé des cocktails Molotov sur la Maison des syndicats, tiré sur des personnes qui s’étaient réfugiées à l’intérieur et frappé à coups de batte ceux qui ont sauté par les fenêtres pour échapper à l’incendie sont toujours en liberté.

Les organisateurs et les commanditaires de ce crime sont toujours en liberté et occupent des postes gouvernementaux, tournent en dérision les corps brûlés des victimes, se repassent les films et font des commentaires ignobles.

Malgré le fait que ce crime du régime au pouvoir en Ukraine depuis 2014 n’est comparable qu’aux atrocités des occupants hitlériens et des Schutzmänner nationalistes ukrainiens, pendant tout ce temps d’enquête, malgré les preuves vidéo et photo irréfutables de l’implication d’individus spécifiques dans le meurtre de paisibles citoyens Odessa qui s’opposaient à la fascisation de leur ville natale et de l’Ukraine, aucun des coupables n’a été traduit en justice.

En outre, tout est fait pour transformer les victimes de la Maison des syndicats d’Odessa en criminels.

Cette pratique – celle qui consiste à transformer les victimes en bourreaux – s’inscrit pleinement dans l’idéologie du régime oligarcho-nazi, criminel et “serviteur de Soros” au pouvoir en Ukraine, l’idéologie de leurs maîtres et sponsors de la CIA, du FBI, de l’OTAN, du Département d’État et de nombreuses organisations gouvernementales et non gouvernementales étrangères qui s’emploient activement à détruire la vérité de l’histoire.

Le Parti communiste ukrainien a exigé pendant toutes ces années que les véritables criminels, y compris ceux qui occupent des postes élevés au sein du gouvernement, soient tenus pénalement responsables dans toute la mesure de la loi.

Sous le président Porochenko, c’était impossible, car cette atrocité a été commise par l’équipe Porochenko. Mais l’équipe du président sortant Zelenski, foulant aux pieds ses promesses électorales, sabote aujourd’hui l’enquête sur les crimes et les atrocités de ses prédécesseurs, permettant aux meurtriers de porter le titre de députés et de s’asseoir dans leur bureau confortable au lieu de leur cellule de prison.

En ce jour de deuil et de tristesse, les communistes d’Ukraine sont sûrs que grâce au soutien international, y compris celui du PRCF, les paroles prophétiques de la célèbre “MARSEILLAISE” française se réaliseront :

Tremblez, tyrans et vous, perfides,

L’opprobre de tous les partis !

Tremblez ! Vos projets parricides

Vont enfin recevoir leur prix.

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Le Comité central du Parti communiste d’Ukraine.

A revoir : l’échange entre P Simonenko (KPU) et A (PRCF