Surveillance du Net : seul 5 députés ont voté contre, dont le communiste Candelier.

L’Assemblée nationale a publié le détail du scrutin public qui a permis la nuit dernière, par 25 voix contre 5, l’adoption du dispositif des boîtes noires qui surveilleront le comportement des internautes par des algorithmes. Ces derniers auront la charge de “dénoncer” automatiquement les internautes qui devraient faire l’objet d’une surveillance accrue par les services de , avec la possibilité d’une levée de leur anonymat.

Sur 577 députés élus, 5 se sont opposés à ce dispositif orwellien :

  • Laure de La Raudière (UMP)
  • Lionel Tardy (UMP)
  • Isabelle Attard (Nouvelle Donne)
  • Sergio Coronado (EELV)
  • (GDR)

Les députés du groupe Gauche Démocratique et Républicaine, dont fait partie le Front de Gauche et qui n’ont pas voté contre cette loi sont donc:
4e Seine-Saint-Denis Marie-George Buffet
5e Puy-de-Dôme André Chassaigne
11e Seine-Saint-Denis François Asensi
4e Hauts-de-Seine Jacqueline Fraysse
20e Nord Alain Bocquet
2e Cher Nicolas Sansu
13e Bouches-du-Rhône Gaby Charroux
6e Oise Patrice Carvalho
2e La Réunion Huguette Bello
1re Martinique Alfred Marie-Jeanne
4e Martinique Jean-Philippe Nilor
1re Guyane Gabriel Serville
2e Martinique Bruno Nestor Azérot

Tous les députés socialistes présents (19) ont voté pour. Le Front National, qui avait dit son indignation lors de la discussion générale, n’a pas jugé utile de se déplacer.

2 Commentaires de lecteur “Surveillance du Net : seul 5 députés ont voté contre, dont le communiste Candelier.

  1. MAÏS Jean Paul
    1 mai 2017 at 09:45

    25 voix contre 5 ! Où étaient donc les absents ? C’ est avec des fantômes que Jean-Luc espère contrer le futur pouvoir dictatorial de MACRON ?

  2. - -
    3 mai 2017 at 03:07

    Ceux qui n’ont pas voté contre cette loi ne méritent pas d’être réélus en 2017.
    Ils déshonorent un peu plus le PCF-PGE, si c’est encore possible, après le ralliement de Robert Hue à Macron et l’appel de Pierre Laurent à voter Macron au 2e tour de la Présidentielle… sans oublier la campagne du PCF-PGE pour le 1er tour, qui a cherché à rabattre Mélenchon vers Hamon et n’a décidé que très tardivement à appeler à voter Mélenchon.
    Ce sont des électoralistes, opportunistes, qui n’ont de communiste que le nom qu’ils salissent.
    Il est temps que renaisse un véritable Parti Communiste qui fait tant défaut aux travailleurs !
    AMC