Indonésie : derrière le coup d’état et les massacres, le camp capitaliste ! 1965 -2015 souvenons nous ! [3/4]

# Derrière le coup d’état, le camp capitaliste

# Les USA fournissent des listes de communistes et des équipements militaires

# La Suède fournira, en décembre , pour plus d’une dizaine de millions de dollars des armes et des munitions pour exterminer les communistes indonésiens

Un coup d’état occidental :

Major General suharto à gauche avec Gen Sabur commandant de la garde présidentiel octobre 1965

Major General suharto à gauche avec Gen Sabur commandant de la garde présidentiel octobre 1965

Les listes de communistes établies par l’ambassade américaine sont transmises à l’armée. Les USA notamment, soutiennent alors l’armée dans ses massacres par la fourniture d’armes et d’équipements de communication ainsi qu’un soutien financier .

Selon des révélations du Washington Post de 1990, les autorités américaines suivent méthodiquement les exécutions

En 1966, l’ambassadeur US à Jakarta a rassuré Suharto que « les États-Unis voient plutôt d’un bon œil et admirent ce que l’armée est en train de faire » .

L’ambassadeur britannique, Sir Andrew Gilchrist, a rapporté au Ministère des Affaires Etrangères britanniques : « Je n’ai soeharto et les présidents américainsjamais caché que je pense que quelques pelotons d’exécution en Indonésie seraient un préliminaire indispensable à tout changement réel. »

Ou encore toujours en 1966 M Stewart ministre britannique des affaires étrangères louant « la politique économique raisonnable » de .

Ne nous trompons pas, ce génocidaire, cet holocauste des communistes et plus largement la répression de toutes forces progressistes doivent être considérés comme le vrai visage de ce qu’est le capitalisme. Nous avons vu le soutien sans faille apporté par les puissances occidentales, ces puissances dites du monde libre trépignant de joie devant un massacre qu’elles appuient. Le régime de Soeharto, les massacres, la répression sont directement l’enfant du . Face à une Indonésie fermant de plus ses portes au , une classe des travailleurs contestant sérieusement l’oligarchie et les impérialismes capitalistes, les forces capitalistes ont agi comme elles agissent toujours dans ces cas là.

soeharto thatcher

Thatcher et son ami Soeharto

Dès novembre 1967 d’ailleurs, les pays occidentaux récoltent les fruits juteux du régime qu’ils viennent de contribuer à installer. Ce pays extrêmement riche en ressources naturelles est mis en coupe réglée lors d’une conférence à Genève. General Motors, Imperial Chemical Industries, British Leyland, British-American Tobacco, American Express, Siemens, Goodyear, the International Paper Corporation, US Steel… sont représentées. Il faut dire que l’Indonésie offre désormais outre ses ressources, une main d’œuvre taillable à merci puisque privée de tous moyens de contestation par une répression féroce. Dès le coup d’état une loi est votée dispensant pendant 5 ans les entreprises bénéficiaires de ce pillage organisé de tous impôts. L’économie du pays est directement mise dans les mains des Chicago Boys, à travers le FMI et à la Banque Mondiale et son Inter-Governmental Group on Indonesia (IGGI), dont les principaux membres étaient les Etats-Unis, le Canada, l’Europe et l’Australie. Un décret interdit le communisme. Et cela fait des décennies qu‘écrire les simples mots « classe ouvrière » peut conduire à 12 ans de prison pour « propagande communiste ».
La classe capitaliste occidentale a su d’ailleurs défendre avec constance la de l’, telle un de ses portes paroles les plus émérites Margaret Thatcher déclarant au sujet de Soeharto :

« Un de nos tous meilleurs amis et de la plus grande valeur » Margaret Tatcher

Quelques années plus tard, le Chili d’Allende connaîtra lui aussi une intervention semblable. N. Klein dans son livre Thérapie du Choc a d’ailleurs fort bien documenté les similitudes de ces interventions des impérialismes occidentaux, ou la violence et l’institution de régimes fascistes participent directement à l’écrasement total et complet pour des décennies des forces progressistes pouvant s’opposer au vol des richesses des travailleurs par l’oligarchie capitaliste.

www.initiative-communiste.fr site web du PRCF

Dossier à suivre…

Affiche massacre indonésie page 3