Indonésie 30/09/1965 un génocide occulté, le génocide des communistes indonésiens (1/4)

  • /2015 : il y a 50 ans le des communistes en Indonésie

  • L’un des pires massacres de masse du XXe siècle

  • N’oublions pas ! Rendons justice aux victimes !

carte-indonesieseptembre 1965. Cette date ne vous dit sans doute rien. C’était un jeudi. Un jeudi noir ou commença, en Indonésie, un des plus grands massacres de masse du XXe siècle. De 1 à 3 millions de personnes exécutées. Sans compter les emprisonnés par millions, les déportés, les torturés et les viols de masse ainsi que tous ceux qui, jusqu’à maintenant encore, seront privés de leurs droits.

Qui, ici en France, en a entendu parler ? Quels médias en parlent ? Personne.

Rassemblement 50 ans génocide indonésiePourtant, au mois d’octobre 1965 la presse occidentale – presse dite « libre » en parle. Jugez plutôt :

« Indonésie : de l’Espoir, là où il n’y en avait plus » US News & World Report

Harold Holt premier ministre australien. « avec 500 000 à 1 million de communistes au tapis… je pense que l’on peut sans se tromper affirmer qu’une réorientation a eu lieu » New York Time

«  La meilleure nouvelle pour le camp occidental depuis des années en Asie ». Times Magasine :

ce dont on ne parle jamais en France c’est le de 1 à 3 millions de communistes ou supposés tels en Indonésie à l’automne 1965, et ce avec l’assentiment et le soutien de l’Occident capitaliste.

Le 3e parti communiste du monde en 1965

DN aidit PKIDans les années 1960, l’Indonésie de , après avoir été le pays chef de file des non-alignés (organisateur de la conférence de Bandung), se rapproche du bloc socialiste.
Le parti communiste indonésien (PKI) est alors le troisième plus grand parti communiste du monde,dirigé par DN Fort de plusieurs millions d’adhérents et sympathisants auprès de ses organisations de jeunesses (Pemuda Rakyat) ou féministes (Gerwani) , et de syndicat, il participe directement au combat pour l’indépendance du pays, le PKI est alors l’une des principale force de la république d’Indonésie dirigée par Soekarno.

En janvier 1964, le PKI commence à procéder à la confiscation des entreprises britanniques en indonésie, après avoir rejoint le gouvernement dès 1962.Face à la menace des forces de la réaction (organisations religieuses musulmane et d’une partie de l’armée) et alors que l’Indonésie est en guerre avec la Malaysie soutenue par l’Occident, le PKI réclame que le peuple soit armé

manifestation du PKI

www.initiative-communiste.fr site web du PRCF

Dossier à suivre…

Affiche massacre indonésie page 1