Débarquement de 1944, le «mythe du sauveur américain» ? L’avis d’Annie Lacroix-Riz !

Notre camarade l’historienne Annie Lacroix-Riz était l’invité de la chaîne de télévision RT France ce 6 juin.

Elle y donne son analyse du du 6 Juin 1944, et de l’importance de l’effort militaire des États-Unis dans la résolution du conflit de la . Pour elle, un mythe du sauveur américain s’est développé le long du XXe siècle, à la faveur de la domination économique des États-Unis sur le monde, occultant largement la victoire militaire de l’Union soviétique en Europe.

3 Commentaires de lecteur “Débarquement de 1944, le «mythe du sauveur américain» ? L’avis d’Annie Lacroix-Riz !

  1. Christian
    7 juin 2019 at 10:07

    80% des pertes de la Wehrmacht furent sur le front est !
    Comme dit Churchill ce fut l’Armee Rouge qui brisa les reins des Nazis.Les US ont perdu 10 000 hommes le 6 juin 1944, l’Union Sovietique a perdu en moyenne 10 000 hommes PAR JOUR ET CHAQUE JOUR du 22 juin 1941 au 30 avril 1945.En 15 jours du 15 avril 1945 au 30 avril 1945 , les pertes de l’Armee Rouge furent superieures a celles de l’US Army durant TOUTE la deuxieme guerre mondiale et sur les DEUX theatres d’operation EUROPE et PACIFIQUE.
    De Gaulle lui-meme avait clairement declare que la France devait sa liberation a l’Union Sovietique.
    En 1945 tous les francais le savaient, mais apres 75 ans de lavage de cerveau par les meRdias, les americains sont devenus les divins “liberateurs”

  2. Christian Tirefort
    7 juin 2019 at 14:14

    Immédiatement après la sortie de la guerre 80% des citoyens interrogés admettaient que les soviétiques avaient été les principaux vainqueurs. Aujourd’hui la proportion est inversée