Merci les profs ! #mercilesprofs

La campagne de haine contre les organisée par le régime Macron avec comme haineux en chef Jean-Michel Blanquer se déchaîne avec le déconfinement. C’est qu’il s’agit tout autant de masquer ainsi la politique désastreuse – et l’irresponsabilité de Blanquer – que ce faisant d’accélérer la casse complète de l’Éducation Nationale, ce service public fondamental de la Nation. Il s’agit aussi de justifier – en bafouant les plus élémentaires gestes barrières et les prescriptions sanitaires de base – la réouverture à marche forcée des écoles, sans y mettre les moyens mais en supprimant le protocole sanitaire, afin de pouvoir renvoyer le plus vite possible les parents au travail. Réduisant au passage l’école et les collèges à des garderies. Fermant les lycées et les universités !

On ne le dira jamais assez, les profs ont été exemplaires et héroïques :

  • pour rester fidèles à leur poste jusqu’au 16 mars – conformément aux ordres, alors que l’épidémie sévissait avec rage. Doit-on rappeler que le premier décès autochtone du en France a été celui d’un professeur ? Ce qui n’est pas du tout un hasard, mais bien le signe du tribu payé par les professeurs et les personnels de terrain de l’Éducation Nationale.
  • pour organiser sans moyen et du jour au lendemain des cours à distance pour des dizaines voire des centaines d’enfants et leurs familles pas du tout préparés à cela par un ministre claironnant que jamais aucune école ne fermerait. Sans avoir le moindre matériel et le moindre outil mis à disposition pour cela par le régime Macron.
  • pour garder les enfants des personnels soignants et prioritaires. Sans aucun moyen de protection sinon leur bonne volonté.
  • pour réussir à être prêts à faire face aux annonces inconséquentes, tardives, brutales de ce régime Macron incapable de gérer la crise. Y compris en réussissant le tour de force d’enseigner en classe et à distance à partir du 11 mai !

Oui, les professeurs sont de ces professions indispensables qui sont restées en première ligne pour s’occuper de notre jeunesse, l’avenir du pays.

Alors oui MERCI LES PROFS !

Voici un billet d’humeur radiophonique de France Inter à diffuser sans modération !