Le bilan de Macron Hamon c’est la hausse du chômage ! #chômage

Depuis le début du quinquenat de , c’est plus de 1,2 millions de travailleurs de plus qui se sont retrouvés au chômage. C’est cela le bilan de et de !

Qui n’est guère différent de celui de Fillon, qui avec son compère Sarkozy ont mené la même politique dictée par le MEDEF, imposée par l’Union Européenne. Le résultat de l’euro ? là aussi plus de 1 millions de chômeurs de plus !

Macron, Fillon, Hamon et Le Pen ce sont les candidats du chômage. Car personne ne doit oublier que les propositions économiques de Le Pen sont celles du patronat  : réduire les salaires, fliquer les chômeurs, liquider leurs droits et indemnisations.

Février 2017 : poursuite de la hausse du chômage

 www.initiative-communiste.fr a regardé les vrais . Qui cachent en réalité – ce qui ne surprendra pas les chômeurs – la poursuite de l’augmentation du toutes catégories confondues.

Selon les chiffres de la , en février 2017 c’est 6,5845 millions de chômeurs qui étaient inscrits à Pôle Emploi. 99 000 de plus qu’en février 2016. 11 de plus chaque heure, 1 toutes les 5 minutes.

La très légère baisse du nombre d’inscrits en catégorie A, ne cachent pas la poursuite de l’augmentation des précaires d’une part, et surtout des radiations d’autres parts.

Les 4 candidats du système capitaliste veulent tous stigmatiser les privés d’emplois, en imposant des contrôles stupides dont l’unique but est d’humilier et de faire pressions. Pour réduire l’accès à l’indemnisation du chômage. Et pour obliger les chômeurs à accepter les pires conditions de travail et de salaires. Pourtant, les statistiques démontrent que loin d’être des assistés, les chômeurs sont très mal indemnisés. 1/3 des chômeurs inscrits à Pole Emplois ne touche aucune indemnité.

#chômage : 2012 – 2016 c’est 28 chômeurs de plus toutes les 10 minutes, 1 chômeurs de plus toutes les 22 secondes !

chomage hollande UE

Dans le détail, les chiffres de février 2017 comptabilisent comme motif d’inscription à Pôle Emploi sur le dernier trimestre en moyenne

  • 13 100 licenciements économiques
  • 38 800 licenciements
  • 200 700 notamment pour rupture conventionnelle (et donc présomption de licenciement économique déguisé)
  • 1045 800 pour fin de CDD
  • 29 600 pour fin de mission d’interim
  • 43 100 primo-inscriptions
  • 100 800 inscriptions pour reprise d’activité (fin de congés parental par exemple)

Soit un total de 570 200 nouvelles inscriptions en France à Pôle Emploi de chômeurs dans les catégories A, B ou C

Dans le même temps, il n’y a eu que 103 600 reprises d’emploi déclarées.
L’essentiel des sorties des listes de Pôle Emploi reste dû à des radiations  (257 900) toujours en forte hausse qui représentent 48,8%  des sorties. Ainsi qu’à des formations (14,4%), des arrêts de recherche (Retraite, maladie, maternité : 7,6%). En décembre 2016, en France métropolitaine pour 374 000 emplois supprimés, il n’y a eu que 103 600 ouvertures d’emplois. Sans compter les nouveaux entrants sur le marchés du travail, il y a donc près de 4 licenciés pour 1 poste ouvert. Avec les nouveaux entrants, c’est 5 chômeurs pour 1 poste ! De quoi tordre une bonne foi pour toutes les mensonges sur les chômeurs au chômage parce qu’ils ne cherchent pas de travail. Et loin des clichés sur les chômeurs « assistés » il faut également dénoncer la poursuite de la diminution de la proportion des personnes réellement indemnisées alors qu’elles sont indemnisables (-1,5 points sur un an !)

La conséquence de la poursuite des destructions d’emplois, c’est l’augmentation du chômage de longue durée : le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi depuis plus de 3 ans a fait un bond de 2,4% depuis février 2015.

Grâce à l’Euro-Austérité, il y a toujours plus de chômeurs en France, près de 9 millions de pauvres désormais. mais comme le constatent ensemble Hollande et le MEDEF, ça va mieux : la France est recordman d’Europe du taux de millionnaires, recordman du monde pour les versements de dividendes. Et oui, c’est pas la crise pour tout le monde, puisque les capitalistes font payer aux travailleurs la crise systémique du Capitalisme !

les vrais chiffres du en février 2016 :

Voici le inscrits à pôle emplois selon les catégories (en milliers) d’après le ministère du travail (DARES)

      • A : 3 464 400
      • B : 729 000  travailleurs pauvres (moins de 78 heures de travail par mois).
      • C : 11 31 800 travailleurs pauvres (de + de 78 heures de travail par mois).
      • D : 323 500 ( + 17,7 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
      • E : 419 800( + 1,6 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 594 500 chômeurs ( données corrigées ) soit + 1,5 % sur 1 an. La France est effectivement très loin d’une inversion de la courbe du chômage.

JBC pour www.initiative-communiste.fr


source : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/pi-mensuelle-brcd20dcmdf.pdf