Selon que vous serez ou pas: membre de “l’élite mondialisée”…

Communiqué du secrétariat du PRCF – 10 octobre 2009

Polanski est un cinéaste de grand talent et serait-il l’égal d’Eisenstein ou de Chaplin, ce qui n’est pas le cas, que cela ne changerait rien. Nous n’avons rien de spécial à dire sur sa culpabilité ou pas dans l’affaire dont on l’accuse.

* S’il a réellement violé une fille de 13 ans, et s’il est vrai que la loi américaine dont il dépend pour cette incrimination, ne prévoit pas la prescription, il est juste qu’il soit puni.
* Si au contraire rien n’est établi contre lui et qu’il s’agisse d’une pure persécution gratuite d’un juge en mal de notoriété (cela s’est vu), son incarcération actuelle est une injustice.

Mais ce qui est en tout cas intolérable,

c’est de voir dès son incarcération les Kouchner, Finkielkraut, et à leur suite, toute la droite européiste et toute la gauche “bobo” exiger la levée des poursuites aux motifs, tantôt que la gamine de 13 ans était consentante (n’importe quel prof couchant avec une élève de 13 ans, fût-elle soi-disant consentante, irait aussitôt aux galères!) ou qu’elle a retiré sa plainte (en échange de quel “donnant-donnant”? Et d’ailleurs plainte ou pas, la LOI a-t-elle été violée?), et surtout que Polanski étant un grand cinéaste, il faut le laisser tranquille avec ces bricoles…

Et cette attitude se généralise:

Frédéric Mitterrand se vante-t-il dans un livre d’avoir pratiqué le tourisme sexuel que, sur le champ, toute la bourgeoisie lui trouve presque autant d’excuses que pour pardonner à cohn-Bendit d’avoir tenu des propos plus qu’ambigus sur son attitude envers la pédophilie (pour l’avoir dénoncé, Bayrou a été traîné dans la boue!). Et ce triste sire est immédiatement reçu pour se justifier au 20 heures et chez l’inusable Drucker... Le prof calomnié n’ayant pour sa part que le droit d’être immédiatement suspendu sans aucun respect pour la présomption d’innocence.

Souvenons nous aussi de « l’affaire Outreau »,

où  des femmes et hommes innocents ont été brisés par un système juridico-médiatique. Leur faute? Contrairement à Mr Polanski et Mitterrand , eux étaient issus d’un quartier populaire, alors leur culpabilité, aux yeux d’un procureur en tout cas, n’a fait aucun doute…et sans que cela n’émeuve plus que ça les gens de la haute…

Pendant ce temps, n’importe quel citoyen de base parfaitement innocent qui réplique un peu dignement à un policier lors d’un contrôle banal (mais dans les contrôles banals, les policiers sont de plus en plus souvent en costume de combat et en rangers!), risque de se retrouver aussitôt en garde à vue, le plus souvent fouillé au corps (570 000 gardes à vue l’an dernier!)! Pendant ce temps, les ouvriers de Conti sont durement condamnés pour avoir “cassé” alors que leurs patrons voyous qui ont cassé la vie de toute une région voit leurs actions monter en Bourse! Et bien entendu, il suffit que le ministre incriminé passe à la télé pour justifier ses turpitudes, pour que le porte-parole du PS, M. Hamon, recule précipitamment devant lui…

Ce régime, ce système, les “élites” patronales, gouvernementales, bruxelloises,

n’invoquent plus la “morale” que pour réprimer à tour de bras tous ceux qui leur résistent. Mais la morale, ces parasites sociaux la violent grossièrement chaque jour en augmentant leurs revenus indécents, en baissant les impôts des riches, en saquant les salaires, en laissant le tiers-monde dans un état tel que le tourisme sexuel et toutes ces saletés immondes ne peuvent qu’y prospérer derrière les déclamations des nouveaux Tartuffes.