Publication à nouveau de l’Appel d’Argenteuil 23 Mai

Publication à nouveau de l’Appel d’Argenteuil 23 Mai

 

Face à l’offensive contre les libertés individuelles et collectives ;

 

Face à l’offensive contre l’emploi, les salaires et toutes les conquêtes populaires (acquis sociaux, services publics, etc.)

 

Face à la chasse aux syndicalistes (arrestation de militants EDF, mise en garde à vue de Charles Hoareau, harcèlement contre des militants syndicaux de lutte).

 

Appel à la mobilisation des salariés, des syndicalistes, des progressistes de France.

(Argenteuil, le 23 mai 2009.)

 

Le gouvernement UMP au service du patronat et de l’Union européenne cherche par tous les moyens à nous faire payer la crise du système capitaliste. Les syndicats d’accompagnement (une partie de la direction confédérale de la CGT comprise) tentent de freiner le mouvement populaire qui s’amplifie. Dans ce contexte d’affrontement de classes larvé, les arrestations de syndicalistes combatifs deviennent monnaie courante. Les libertés, la laïcité sont foulées aux pieds

 

Nous appelons les travailleurs manuels et intellectuels à résister :

 

-aux restrictions croissantes au droit de grève sous couvert de service minimum, bien que ce droit soit garanti par toutes nos constitutions depuis des dizaines d’années ;

 

-aux persécutions contre les militants syndicaux de lutte ;

 

-aux matraquages systématiques dans les manifestations accompagnés par l’infiltration de policiers en civil en vue de provocations, ce qui est facilité par la fusion des RG et de la DST, qui place le mouvement populaire sous le contrôle direct du contre-espionnage !

 

-à la mise en place d’un système policier digne des heures noires de notre pays, permettant des arrestations sous les motifs les plus fallacieux.

 

-à l’Utilisation de la ” garde à vue ” systématique accompagnée des mesures vexatoires visant à humilier les individus ;

 

-aux tentatives européennes et hexagonales de criminaliser le communisme en l’assimilant au nazisme et à l’extrême droite, de plus en plus banalisés ;

 

-à la mise au pas totale des medias et de la grande presse qui cachent l’ampleur des atteintes aux libertés dans notre pays ;

 

Ces observations montrent entre autres (arrestations d’enfants devant leur école etc.) la montée d’un État fascisant organisant pour l’essentiel la sortie de cette crise du capitalisme sur le dos des salariés qui paient lourdement le prix des réaménagements, tout en se  prémunissant par avance contre tout mouvement de masses.

 

Nous appelons l’ensemble des démocrates à monter la garde devant nos libertés démocratiques et notre système social gagnés par nos ainés avec les résistants antihitlériens à la suite de la guerre.

 

Réagissons ensemble à toute persécution contre les militants syndicalistes, contre les jeunes en lutte, dénonçons ensemble la fascisation du pays.

 

Peuple de France, faisons front unique contre la fascisation et créons les conditions d’un nouveau Front populaire : pour la Paix, la Liberté, l’indépendance nationale, la défense et l’amélioration du pouvoir d’achat

 

Signataires : Annie Lacroix-Riz, professeur d’histoire contemporaine, université Paris 7 ; Arzalier (Maryse et Francis) ; Betoulières (PCF95); Canonge Robert (PCF 84, Libre penseur) Georges Gastaud secrétaire du PRCF ; J.Claude Lanvin (84) ; Jean Lévy ; J.Luc Salle URCF ; Jean-Pierre Hemmen, Fils de fusillé de la Résistance, président du PRCF ; J.Jacques Karman Gauche communiste du PCF; Martin Pierre (PCF 94 G.Co); Michel Mélinand (G.co du PCF) animateur du site unitecommuniste.org ;