A quoi sert le conseil supérieur de l’Audiovisuel ?

A quoi sert le conseil supérieur de l’Audiovisuel ?

Logé somptueusement aux frais des contribuables, le CSA est chargé de faire respecter le pluralisme sur les ondes… et d’y défendre la .

Le « pluralisme », chacun a vu à quoi il ressemblait quand le CSA a laissé les oui-ouistes accaparer les antennes publiques et privées lors du référendum sur la constitution européennes. Quant au PRCF et aux autres organisations qui appelaient à l’abstention citoyenne aux européennes, ils ont été tout bonnement interdits d’antenne, y compris par « France Bleue nord » qui avait promis une expression sur ses ondes.

Quant à la langue française… Le CSA regarde ailleurs quand les publicités de 20 h se font en anglais (« Simply Market, be happy, be simply !), quand la radio-nationale « France »-Inter édite ses émissions agréablement intitulées « le crumble de France-Inter » (ça veut dire quoi ?), « Lovely planet », ou quand la radio « djeun’ » du service public, « le Mouv’ » (qui est dupe de cet orthographe ?) matraque en anglais et surtout, en franglais toute la journée et tout particulièrement le matin dans le « Morning du « Mouv’ ».

C’est paraît-il un gaulliste qui préside le CSA. Que ne médite-t-il alors la parole du philosophe Michel Serres : « il y a plus d’anglais aujourd’hui sur les murs de Paris qu’il n’y avait d’allemand pendant l’Occupation » !

Au fait, comment faut-il prononcer le mot « France » qui encombre encore les dénominations de « France-Inter » et de « France-info » ?

Georges Gastaud, président du CO.U.R.R.I.E.L.

Le CO.U.R.R.I.E.L. est la nouvelle association progressiste de résistance linguistique à l’anglophonisation totalitaire de la France et du monde par les forces de l’euro-mondialisation capitaliste.

Site www.defenselanguefrancaise.org et aussi www.courriel-languefrancaise.org