Pôle position du 20 novembre 2009
Le PRCF commente l’actu sur son site informatique

Intense émotion patriotique:

le « team France » qualifié pour la Coupe du Monde de Football !

Grâce au capitaine de l’équipe de France, qui a expliqué que tricher fait partie de sa morale sportive à condition de ne pas se faire prendre, l’équipe de France ira au Mondial.

Comment un « bon Français » (pas un de ces « Auvergnats » raillé par Hortefeux…) pourrait-il ne pas s’en réjouir ? Grâce à cet éclatant succès, on va pouvoir oublier patriotiquement que le capitalisme mondialisé, Sarko-MEDEF et leur Europe patronale désossent notre industrie et nos services publics, que le pouvoir démonte ce qui reste des retraites et de la Sécu, que la contre-réforme Balladur-Vallini détricote la République une et indivisible pour installer les euro-régions, que pour des millions de familles se nourrir est un tracas quotidien, que l’Education nationale devient un service public bas de gamme livré aux démolisseurs.

Qu’importe, vous dis-je, puisqu’« on-a ga-gné ! ». « L’identité nationale » façon Sarko est sauve ! Alors, en toute sérénité, Champion et Auchan peuvent bien se rebaptiser respectivement Carrefour Market et Simply Market et Pécresse et Lagarde peuvent bien basculer en catimini notre pays au « tout-anglais » en strangulant la langue de Molière et d’Eluard pour « booster » les actions du CAC 40 détenues par les fonds de pension US ? Qu’importe que Sarko ait violé le vote du peuple français en faisant adopter par la voie parlementaire la constitution supranationale rebaptisée « Traité de Lisbonne » ?

« We are the champions ! » et, sur la base d’une tricherie « petit bras » qui, après le coup de boule de Zizou, montre ce qu’est devenu le sport capitaliste en fait d’ « exemple pour les jeunes », on va pouvoir refonder l’ « identité nationale » sur un chauvinisme d’autant plus creux que son vrai rôle est de permettre au trio Sarko-Barroso-Parisot de démolir la nation populaire héritière des Lumières, des Sans Culotte, des Communards et du CNR ?

Alors, honneur aux vrais sportifs, à ces joueurs amateurs, dirigeants bénévoles et autres profs d’EPS qui n’oublient pas, eux, que sport veut dire à l’origine jeu, épanouissement personnel, esprit d’équipe et respect de l’adversaire.

Et que mieux vaut perdre en jouant le jeu que gagner en trichant.