Avignon fait cercle contre le «GLOBISH»

A l’initiative de Gaston PELLET le Festival d’Avignon a accueilli cette année dans le cadre prestigieux du Cloître Saint Louis un débat sur le « globish » animé par le COURRIEL, l’association créée par Léon Landini, Georges Hage et Georges Gastaud pour combattre l’invasion du tout anglais patronal.

Près de 150 personnes ont entendu l’analyse de Georges GASTAUD démontrant faits à l’appui, que l’impèrialisme US, l’Union Européenne, le MEDEF et le gouvernement « français », ont décidé d’assassiner la pour lui substituer ce que le baron Sellières appelle   « la langue de l’entreprise et du business » : le tout anglo-yankee du commerce, de la finance et des patrons.

Matthieu VARNIER, le jeune secrétaire général du COURRIEL a précisé que l’association a entrepris d’aller systématiquement au devant du mouvement populaire pour défendre la langue des Sans Culottes et des Communards..

Régis RAVAT président de l’AFRAV et dirigeant CGT à Carrefour (pas Market) a lu son interpellation à B.Thibault, qui a accepté que l’unique langue officielle de la CES et de la CSI soit l’anglais alors que le français demeure la langue du BIT..

Francesca SOLEVILLE, Julos BEAUCARNE, le metteur en scène avignonnais Gérard GELAS, le chanteur Michel BÜHLER s’étaient associés au COURRIEL en signant le Manifeste Progressite pour la Langue Française. On remarquait dans l’assistance l’historienne Annie LACROIX-RIZ et l’écrivain belge Barbara Y.FLAMAND. Le débat a été suivi et/ou annoncé par la Marseillaise, la Provence et par JP LEONARDI dans l’Humanité.

Pour adhérer au COURRIEL: bureau.COURRIEL@gmail.com