A propos de Borloo et de sa nouvelle attaque contre la langue Française

06/09/2011 – M. Borloo n’a pas seulement accompagné Sarkozy dans son démontage général du modèle social et républicain français issu de 1789 et du CNR. Il n’a pas seulement dévasté le ministère de l’Equipement, réduit drastiquement ses missions, tout cela au nom du sacro-saint « Grenelle de l’environnement ».

Non, ce grand écologiste si accro à la « bio-diversité » veut maintenant faire en sorte que les jeunes Français « parlent aussi bien anglais que leur langue maternelle ». En clair que l’anglais devienne la langue maternelle bis en France.

Et comme les Borloo allemands, italien, espagnols, belges, qui foisonnent partout comme c’est toujours le cas des conformistes faisant carrière, veulent que l’anglais devienne seconde langue maternelle dans leurs pays respectifs, BORLOO SE PRONONCE CLAIREMENT POUR L’ELIMINATION DU FRANÇAIS EN France;

Car quant tous les jeunes Français parleront anglais et franglais, quand tous les jeunes Italiens parleront anglais et « italglish », quand tous les jeunes Allemands parleront allemand et « denglich », les langues nationales seront éliminées en moins d’une génération. Et c’est bien parti avec nos élites qui assassinent leur langue, en violation de la constitution et sans le moindre vote parlementaire ou référendaire, dans le commerce, la publicité, la chanson, le cinéma, l’université, la recherche scientifique, et de plus en plus, Chatel et Pécresse aidant, à l’université.

Et qui ne comprend que privée de sa langue parlée sur les cinq continents et trésor commun de la francophonie mondiale, la France ressemblera alors au couteau sans manche dont on a perdu la lame dont se moquait un humoriste ?

Quant aux classes populaires et moyennes de France, elles n’ont pas fini d’être discriminées sur leur propre sol!

Bref, Borloo a beau vouloir superficiellement se démarquer de Sarkozy l’Américain, il sert exactement la même politique de classe que lui : celle qui consiste à casser la France, la République et les acquis sociaux et culturels pour mieux mater à jamais le peuple français.

Le peuple de France accumule la colère:

un jour ou l’autre, l’heure des « ça ira ! » reviendra dans notre pays frondeur et les mots récemment créés en français par le mouvement populaire, « désobéisseurs », « s’insoumettre », « dégage ! », balaieront toutes ces nullités de la pensée et de l’action qui ne sont que des commis du CAC-40.

Georges Gastaud, président du COURRIEL