Pétition contre la charte européenne des langues régionales

Signez la pétition contre la Charte européenne des langues régionales

À l’attention : des députés et sénateurs

affiche du COURRIEL

affiche du COURRIEL

Le 28 janvier 2014, l’Assemblée nationale a voté la proposition de loi visant à ratifier la charte des langues régionales et minoritaires.

Attachés à la préservation de la diversité culturelle et linguistique, les signataires de la présente pétition exigent des parlementaires qu’ils renoncent à ratifier cette charte. Celle-ci aurait pour effet de désétablir le français, et loin de protéger les langues régionales, elle contribuerait à accroître l’emprise de l’anglo-américain en affaiblissant les protections juridiques qui endiguent la destruction de la langue commune de tous les Français.

Cette « charte » ne crée pas un droit aux langues régionales, qui existe déjà de fait : elle crée un droit à ne pas parler français en France.

Tout en brisant l’indivisibilité constitutionnelle et historique de la République, tout en reniant l’égalité des citoyens devant la loi, cette charte fédéraliste ne dit qu’une chose : il ne doit plus être nécessaire de connaître la langue française pour vivre en France. Administrations, justice, scolarité, études, commerce : le citoyen « français » ne doit plus se voir contraint au français, et l’identité « territoriale », devient opposable à la citoyenneté nationale.

Les signataires demandent aux sénateurs de voter contre la ratification de la charte lors de sa présentation prochaine au Sénat, et exigent, si ce texte devait être malgré tout adopté, qu’il soit soumis à référendum.

A signer en ligne ici

Primo-signataires de la pétition contre la Charte européenne des langues régionales :

Le bureau du CO.U.R.R.I.E.L
Albert Salon, ancien ambassadeur, président d’Avenir de la langue française (ALF) et du Forum francophone international-France (FFI-France)
Régis Ravat,Président de l’A.FR.AV
Guillemette Mouren-Verret, secrétaire générale de DLF
Philippe de Saint Robert, Ancien Commissaire général de la langue française, Président de l’Asselaf
Philippe Loubière, Rédacteur en chef de la revue Lettre(s)
Denys Ferrando-Durfort, Président de l’association « Le Français en Partage »
Marc Favre d »Échallens, Président de Droit de Comprendre (DDC)
Anna Maria Campogrande, Présidente d’Athena (Association pour la défense des langues officielles de la Commission européenne.)

3 Commentaires de lecteur “Pétition contre la charte européenne des langues régionales