Oui, on peut gagner le bras de fer social de décembre 2019 et amorcer la contre offensive populaire !

, porte parole du PRCF, militant syndical de .

Le sondage évoqué ci-dessous établit qu’une majorité de Français et surtout, qu’une écrasante majorité de l’ensemble ouvrier-employés, s’apprêtent à soutenir les luttes de décembre prochain contre la casse des programmée par Macron sur l’injonction de Berlin, de Bruxelles et du MEDEF. Plus que jamais, comme l’a rappelé la motion Luttes du comité central du PRCF (voir ci-dessous), il faut à la fois

Expliquer la nocivité de la « retraite par points »

La retraite par point vise à baisser massivement le niveau des pensions tout en retardant sans cesse l’âge du départ en retraite ; il s’agit, précise l’UE qui commandite cette contre-réforme, de « faire plusieurs milliards d’euros d’économie » (à l’arrière-plan, toujours la gestion austéritaire de la maudite « monnaie unique » arrimée au Deutsche-Mark) ;

Les travailleurs ont le choix d’être plumés séparément et successivement ou de gagner ensemble et en même temps

Débattre avec un maximum de syndicalistes sur ce fait attesté par toutes les luttes depuis 2003 : les travailleurs n’ont le choix qu’entre deux tactiques : soit être plumés successivement et séparément, soit gagner en y allant « tous ensemble en même temps » sans crainte de bloquer le profit capitaliste, puis de contre-attaquer sur l’ensemble des revendications ;

Convergence des luttes

Proposer la convergence des luttes, non seulement entre public et privé, entre actifs, chômeurs et retraités, entre Français et immigrés (en balayant les diversions xénophobes des rivaux-complices Macron et Le Pen), mais entre syndicalistes combatifs, Gilets jaunes et militants politiques progressistes ; dans cet esprit, pourquoi pas construire une immense manifestation unitaire à Paris pour exiger le retrait de la contre-réforme et appeler ensemble à la grève inter-pro reconductible ;

Briser le bloc Macron RN

Politiquement, il faut briser le « bloc contre bloc » (l’expression est du politiste Jérôme Sainte-Marie) dévastateur qui se met en place entre le « bloc élitaire » piloté par Macron et le bloc pseudo-« populaire » fédéré par le RN. Il faut que se rassemblent les partisans du FREXIT PROGRESSISTE qui refusent à la fois le nationalisme réactionnaire, et les illusions sur la possibilité de « changer du dedans » cette UE anticommuniste, antisociale, dictatoriale et belliqueusement atlantiste.


L’opposition à la réforme des retraites, majoritaire et en pleine croissance

Selon un récent sondage Elabe, 47% des français sont opposés à la réformes des retraites macron, +4 points en un mois et près du double des 29% seulement qui y sont favorable.

L’opposition est massive chez les actifs, en forte hausse chez les 25 49 ans (+12 points), signe que la tentative du régime Macron d’opposer les générations ne prend pas. Signe également de l’unité des travailleurs quelques soient leurs situations, ce qu’à déjà montrer la mobilisation de certaines professions libérale le 16 septembre derniers.

Cette bataille est une bataille de classe et les travailleurs l’ont compris puisqu’il n’y a que 19% des catégories popualires qui sont favorable à la réforme. En réalité la seule catégorie ayant un sentiment positif vis à vis de la réforme des retraites macron est celle qui n’est pas immédiatement concernées… les retraités.

4 français sur 10 se disent près à se mobiliser dans les prochaines semaines, 44% des ouvriers et même 31% des cadres. Les ferments de la mobilisation victorieuse de décembre 1995 sont en place.

Commentaire de lecteur “Oui, on peut gagner le bras de fer social de décembre 2019 et amorcer la contre offensive populaire !

  1. etoilerouge6
    10 novembre 2019 at 20:57

    es retraités sont particulièrement concernés MACRON ayant ajouté sybillinement que ceux ci gagnent plus que les salariés en activité et que ce n’était pas normal. En fait il cache les accords cascades de baisses des salaires pour les générations successives et la carte maitresse que représente la retraite par points liée au pib du pays le tout piloté par le gouvernement et l’ANationale réactionnaire sur toute la ligne. Ce sera un jeu d’enfants de baisser la valeur liquidative du point donc des retraites en cours.