Face à Trump, à l’Europe et à Macron, LE COMBAT RÉVOLUTIONNAIRE EST VITAL !#tract #PRCF

A l’occasion du 100ème anniversaire de la Révolution d’Octobreles médias capitalistes diffament Lénine et le grand héritage des communistes français… sans épargner Robespierre, le fondateur de la République française  !

Cette haine des dominants s’explique : après la Commune de Paris (1871), Octobre 1917 a donné le pouvoir aux travailleurs, faisant de la Russie des tsars un grand pays industriel ; partout, Octobre rouge a mis le camp du Travail à l’offensive contre le capital, a permis aux peuples opprimés d’affronter le colonialisme et stimulé les luttes pour l’égalité hommes/femmes. En 1944, célébrant la victoire sur Hitler, De Gaulle déclarait ainsi que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans notre libération. En France, les conquêtes sociales qu’attaquent sans relâche Sarko, Hollande et autre Macron, sont l’œuvre des ministres communistes et léninistes qu’étaient, de 45 à 47 – où ils furent chassés du gouvernement sur ordre des USA –, Thorez, Croizat, Billoux Tillon et Marcel Paul (statuts, nationalisations, Sécu, retraites par répartition, comités d’entreprise, conventions collectives de branche, rénovation de la Recherche et de l’Education nationale, etc.).

Du reste, c’est depuis que les dirigeants « communistes » russes  (Gorbatchev, Elsine), français (Hue,  Laurent…), etc. ont renié le marxisme-léninisme pour s’arrimer à la social-démocratie, que l’exploitation capitaliste a été re-mondialisée, que les pires « faucons » se succèdent à Washington, que l’UE supranationale démolit la souveraineté des nations, que les pires réactionnaires (néonazis, intégristes…) relèvent la tête, que l’impérialisme allemand prend sa revanche et que les gouvernants « français » inféodés à Merkel sabotent le produire en France, les services publics, la Sécu, le Code du travail, etc., au nom de l’UE du capital.

Dès lors, pour que notre pays reprenne sa marche vers la République sociale, souveraine et fraternelleil faut reconstruire :

  • Un VRAI Parti communiste, un parti marxiste-léniniste ancré dans la classe ouvrière et dans la jeunesse, un parti à la fois patriote et internationaliste, un parti s’émancipant du PS maastrichtien pour proposer une révolution socialiste par le pouvoir populaire et la socialisation des grands moyens de production et d’échange.

Le syndicalisme de classe et de masse. Tant que la CGT et le vrai PCF agissaient sur des bases 100% anticapitalistes

  • et anti-UE, le MEDEF reculait par peur de la révolution. Depuis que les états-majors syndicaux se compromettent avec la Confédération Européenne des Syndicats, cette courroie de transmission de l’ue, et avec la direction jaune de la CFDT, notre classe va de défaite en défaite !
  • Un Front Antifasciste, Patriotique, Populaire et Ecologiste (FrAPPE !) sortant la France de l’euro, cette austérité faite monnaie, de l’UE, cette prison des peuples, de l’OTAN, cette machine à mondialiser les guerres US . Le but est de nationaliser les secteurs-clés de l’économie, de mettre le monde du travail au centre de la nation, de refuser les guerres néocoloniales et de coopérer avec tous les continents.
  • Un grand Mouvement communiste internationaltirant les leçons de la première expérience socialiste de l’histoire mais refusant de « jeter le bébé avec l’eau sale », et surtout, internationalisant de nouveau la lutte pour le communisme, c’est-à-dire pour une société sans exploitation permettant l’épanouissement de chaque individu.

Pour cela, il nous faut dès maintenant : 

  • Contrer la guerre de classe antisociale que Macron-Thatchermène sur mission du MEDEF et de Merkel. A travers chaque lutte partielle, exigeons une manif nationale de combat pour appeler à la grève générale et au tous ensemble des travailleurs, des jeunes et des citoyens épris de progrès.
  • Combattre le FN: non seulement Mme Le Pen s’aplatit devant l’UE pour plaire aux nantis, mais sa xénophobie fascisante sert à bloquer le vrai changement en prenant les Français en étau entre un faux patriotisme (en fait, un racisme!) et l’Internationale des financiers incarnée par Macron !
  • Cesser de croire la fausse gauchequand elle promet le « renouveau du PS », le « retour du PCF à la lutte de classe », la « réorientation sociale de l’UE » (ce broyeur de peuples !). Communistes, insoumis, syndicalistes, socialistes fidèles à Jaurès, patriotes de progrès, écolos anticapitalistes, croyants et incroyants amis de la laïcité, construisons une France Franchement Insoumise à l’UE du capital.

Aidons le PRCF à reconstruire un Parti communiste de combat pour que, contre le capitalisme destructeur, notre peuple reprenne sa route vers la liberté, l’égalité et la fraternité.

Télécharger le : à imprimer et à diffuser autour de vous :

Rejoignez les militants du PRCF qui sont en train de diffuser ce tract à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires

172029-tract 5 nov

Commentaire de lecteur “Face à Trump, à l’Europe et à Macron, LE COMBAT RÉVOLUTIONNAIRE EST VITAL !#tract #PRCF

  1. alainharrison
    22 novembre 2017 at 19:56

    Bonjour.

    «« En France, les conquêtes sociales qu’attaquent sans relâche Sarko, Hollande et autre Macron, sont l’œuvre des ministres communistes et léninistes qu’étaient, de 45 à 47 – où ils furent chassés du gouvernement sur ordre des USA –, Thorez, Croizat, Billoux Tillon et Marcel Paul (statuts, nationalisations, Sécu, retraites par répartition, comités d’entreprise, conventions collectives de branche, rénovation de la Recherche et de l’Education nationale, etc.). »»

    Il faut absolument remettre en circulation ces faits au vu du plus grand nombre, et internet (tous les sites) est le lieu “convivial” pour s’instruire.
    Un texte à reconduire (comme une introduction ?), pour piquer l’intérêt, du moins la curiosité, sur cette période historique contemporaine, le premier jet de changement “avorté ?”, mais pas enterré. Il faut remettre les pendules à l’heure. Le libéralisme sauvage a remplacé la grande inquisition ? (guerre économique, guerre préventive, guerre culturelle,……)

    Remettre l’Histoire en marche, est une nécessité.
    Le XIX et XXe siècle sont en quelque sorte, les deux siècles de transition du millénarisme des “rois” et du premier siècle de la modernité technologique, financière systématisée et les premiers pas de la démocratie actuellement mis à sac.

    Soit que nous-nous enlisions dans le système financier omniprésent, omnipotent et omniscient, ou nous-nous donnons les instruments pour nous conduire vers la vraie Démocratie.
    4 sorties et trois portes à ouvrir.

    Vive la Constituante
    Vive le nouveau pacte social (pour une Éducation véritable)
    Vive le nouveau paradigme économique (tout est à faire, mais nous avons l’imagination, un don de l’Évolution naturelle. NON OUI

    Qu’est-ce que l’économie ?
    Une question que tous devraient se mettre en tête, à mon avis.

    Albert Einstein
    “Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c’est que vous ne le comprenez pas complètement.”

    Bien des grands hommes nous ont “donnés des citations éclairantes”, il est peut-être temps de les mettre en pratique, plutôt que de les mettre dans le placard !?!?