D’ABORD « NE PAS NUIRE », DOCTEUR FOLAMOUR HOLLANDE !

A propos des mesures annoncées par le 7 septembre.

Dans son français haché, balbutiant et hésitant, parfois presque aussi incorrect que celui de Sarkozy, Hollande a fait aujourd’hui plusieurs annonces :

Quand les casseurs du peuple syrien culpabilisent le peuple français

ukraine hollande guerre« D’abord ne pas nuire » : c’est le premier précepte du serment d’Hippocrate que Hollande, le Docteur Folamour de l’Elysée devrait enfin s’appliquer !

Comment croire en effet ce « compatissant » personnage qui nous invite à la « solidarité », mais qui a tout fait pour déstabiliser la (une ex-semi-colonie française, rappelons-le !), pour aider l’insurrection pseudo-démocratique liée à al Qaida à renverser l’Etat syrien, pour faire cause commune dans ce but avec la CIA et les pétro-monarques qataris et saoudien. Avant de donner des leçons aux Français, commencez donc à ne plus alimenter l’insurrection ANTI-syrienne qui détruit ce pays comme ont déjà été détruits, sous couvert d’ « ingérence humanitaire », les Etats irakiens et libyens… Certes, les Assad et autre Khadafi n’étaient pas des parangons de vertu et c’est pourquoi nous, communistes français, avons toujours soutenu nos camarades syriens et leurs propositions visant à démocratiser leur pays : mais du moins s’agissait-il de régimes nationaux qui avaient nationalisé les richesses pétrolières, et non de marionnettes des transnationales et des régimes néo-esclavagistes et grossièrement machistes du Golfe persique !

impérialisme-guerre-en-syrie-prcfC’est pourquoi quand nous entendons dire à la fois que Hollande, dans un grand élan du cœur (que pas plus que Merkel il n’a ressenti quand il s’est agi de purger et de saigner à blanc le peuple grec !), ouvre les portes à 24 000 réfugiés syriens et que, DANS LE MËME TEMPS, il va envoyer l’armée française bombarder en Syrie (bombarder QUI ???), nous ne pouvons que rappeler ce que nous disons depuis le début de la crise actuelle : LES DAMES PATRONNESSES SONT SOUVENT L’AVANT-GARDE « HUMANITAIRE » des DAGUES PATRONALES… et des RAFALES NEOCOLONIALES !

LA PREMIERE DES CHOSES QUE LA GAUCHE POPULAIRE ET PATRIOTIQUE DEVRAIT EXIGER DE CE GOUVERNEMENT SOCIAL-IMPERIALISTE, c’est qu’il CESSE SES INGERENCES EN SYRIE ! FABIUS, HOLLANDE, et vous, les Guetta, BHL et Cie, CESSEZ d’ALIMENTER LA CIVILE SYRIENNE ! C’est elle est la cause de l’exode massif des populations et de la mort des enfants que vous feignez de plaindre ! Les « socialistes » et les pseudo-« gauchistes » qui appellent Hollande à intervenir en Syrie (ce qu’il brûle précisément de faire !), comprendront-ils jamais que partout et toujours l’, y compris l’ français rendu encore plus agressif par sa décadence géopolitique, est l’ennemi principal des peuples, y compris du peuple français qu’il discrédite et sur lequel il attire le terrorisme fanatique alimenté par les brillants alliés des USA que sont le régime intégriste turc et les pétromonarchies.

Bien entendu, il n’est pas question de laisser mourir ceux qui sont prêts à tout pour fuir le feu d’enfer ATTISE PAR LES ETATS CAPITALISTES, France hollandienne en tête ; mais dans ce but, pourquoi ne pas taxer lourdement les BHL, Guetta, et autres milieux friqués de la fausse gauche, de la vraie droite et du grand capital prédateur qui ont prêché les interventions militaires françaises déstabilisatrices en Libye et au Proche-Orient (à l’encontre de la politique bien plus prudente et héritée de la période gaulliste qui, sur ce plan, était encore celle de Chirac et de Villepin), qui culpabilisent honteusement le peuple français aux prises avec l’euro-austérité et ses mille difficultés (chômage de masse, mal-logement, baisse des salaires réels, etc.) : MM. les grands bourgeois pseudo-humanitaires, vous qui crachez sur votre propre pays en exaltant « l’Allemagne honneur de l’Europe » (comme a osé le dire Guetta sur France-Inter !), qu’attendez-vous pour accueillir un maximum de réfugiés dans vos beaux appartements et vos beaux quartiers au lieu de compter, comme d’habitude, sur les municipalités ouvrières pour accueillir tout le monde ?

Quant aux gauchistes de service, nous leur rappelons que le vrai slogan prolétarien et paysan n’es pas la prétendue « libre circulation des capitaux, des marchandises et des hommes » chère au MEDEF et à l’UE néolibérale (qui, RFA et Angleterre néolibérales en tête, exploitent cyniquement les différentiels salariaux existant dans le monde pour dynamiter les salaires, les prix agricoles et les protections sociales), mais le DROIT POUR CHACUN DE VIVRE ET DE TRAVAILLER DANS SON PAYS, quitte à échanger et à coopérer de manière équilibrée, rationnellement planifiée et mutuellement profitable avec tous les autres pays de tous les continents !

Sur les “baisses d’impôts”

Hollande a vraiment un culot phénoménal. Avec le prétendu « pacte de responsabilité », qui offrait 40 milliards de dégrèvements fiscaux et sociaux au patronat en échange de la créations d’emplois (qui bien entendu ne sont jamais venus : le MEDEF a empoché les dégrèvements et a continué à traquer l’emploi et à délocaliser), le transfert d’argent public vers le capital privé avait déjà fait un saut qualitatif impressionnant, presque équivalent au racket de Sarkozy avec son « bouclier fiscal ». Maintenant, les élections arrivant, Hollande promet deux milliards d’impôts en moins pour les « couches moyennes » (une catégorie fourre-tout) sans dire que dans le même temps, la politique euro-austéritaire signifie pour les travailleurs et les couches moyennes (cadres, artisans, etc.) moins de services publics, moins de remboursements maladie, moins de retraite et plus tard… et aussi toujours plus de TVA et d’impôts indirects, bien plus injustes que l’impôt sur le revenu qui est fonction de la richesse de chacun… sans parler de l’envol des tarifs de la Poste, de l’EDF et de la SNCF libéralisées ou du stationnement payant quasi-universel dans les villes grandes et moyennes ? Et pourquoi personne dans les médias ne parle-t-il jamais de ces véritables impôts PRIVES dignes des péages du Moyen Âge que sont les loyers prohibitifs des centres-villes, les péages exorbitants des autoroutes privatisées, etc.

Sur la conférence sur le climat à Paris ()

Malgré le tamtam médiatique qui « fait mousser » depuis des mois l’action « écologique » de Hollande et de Royal (et dire que ces gens se gaussent de la Pravda en URSS !), Hollande envisage pour la première fois un possible échec de ladite Conférence mondiale sur le réchauffement climatique. Hollande pointe la faiblesse des financements des divers Etats participants concernant l’organisation matérielle de cette conférence… et pour cause, elle est partie pour coûter la peau des fesses au contribuables français ! Mais là n’est pas le principal motif d’inquiétude pour ceux qui, comme nous, prenons au sérieux la question du réchauffement climatique. En réalité,

  • On n’ira pas loin dans la défense de l’ si l’on refuse de contester l’ordre mondial injuste porté par l’impérialisme : comment demander aux pays pauvres du Sud et de l’Est, qu’on a maintenus dans la sous-industrialisation durant des siècles, ou dont on  a sciemment cassé l’industrie après la chute du camp socialiste, de renoncer à s’industrialiser tout en payant pour combattre le réchauffement, alors que les multinationales occidentales, japonaises, etc. ont mis à sac la planète pendant trois siècles et qu’elles refusent aujourd’hui de mettre la main au portefeuille :
  • On ne règlera pas la question du réchauffement climatique, et bien d’autres qui menacent l’environnement, sans mettre radicalement en cause la recherche du profit maximal qui est propre au stade actuel du capitalisme. Celui-ci fera toujours passer au second plan les besoins humains et l’environnement ; le capitalisme vert est un leurre, et souvent un leurre coûteux, en réalité, le système capitaliste « ne crée la richesse qu’en épuisant ses deux sources, la Terre et le travailleur » (Marx) ; par ex. les USA développent la très polluante extraction des gaz de schiste par fracturation et la RFA, référence-culte pour les Verts de Cohn-Bendit, fait tourner une bonne part de son industrie avec de l’électricité d’origine thermique reposant sur la combustion charbonnière…

Bref, ce n’est pas Hollande, ce plat serviteur du capitalisme, de son UE prédatrice, de l’OTAN et de l’Empire transatlantique en gestation, qu’il faut supplier de faire ceci ou cela comme le fait la fausse gauche qui ne veut rien savoir de la nature de ce pouvoir SOCIAL-IMPERIALISTE et ECOLO-IMPERIALISTE (social et écolo en paroles, impérialiste en pratique !) ; plus que jamais l’avenir de la France et de cette planète malade du capital et des pollutions guerrières et réactionnaires qu’il alimente partout, dépend des travailleurs, des progressistes, et de leur capacité à engager solidairement la LUTTE REVOLUTIONNAIRE.

7 septembre 2015