Table ronde : l’avenir du syndicalisme de Classe #vidéo

Ouverture de la table ronde par Fadi Kassem, co-secrétaire du PRCF

1 – La conférence de Gardanne du jeudi 20 mai 2021 a démontré la volonté de nombreux responsables de fédérations, d’UL, d’UD, etc., de revenir à une ligne de classe et de masse combattant frontalement le capitalisme en lieu et place du « syndicalisme d’accompagnement » et de son corollaire, le prétendu « dialogue social ». À l’approche du congrès de la CGT, quelles sont les perspectives pour une telle ligne au sein de la CGT et que faire pour que celle-ci puisse s’imposer ?

  • Stéphane Sirot historien, spécialiste des luttes et du syndicalisme
  • Habib Hamdoud, secrétaire de l’UL CGT de Tourcoing.
  • Bérenger Cernon, syndicaliste CGT cheminots Paris Gare de Lyon
  • Jean-Pierre Page – ancien responsable international de la CGT, auteur de CGT pour que les choses soient dites

2 – Face à la cohérence des euro-gouvernements successifs attaquant toutes les conquêtes sociales (retraites par répartition, Sécurité sociale, Code du travail, statut de la fonction publique) et démantelant les services publics (hôpitaux, Éducation nationale, énergies, SNCF), mais aussi les structures productives de la France, ne faut-il pas opter pour une ligne tout aussi cohérente associant le drapeau rouge des travailleurs et le drapeau tricolore de la souveraineté nationale et populaire, afin d’affronter le MEDEF et d’en finir avec l’UE du Capital d’où émanent nombre de contre-réformes comme le reconnaissait volontiers l’ancien président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker ?

  • Stéphane Sirot historien, spécialiste des luttes et du syndicalisme
  • Habib Hamdoud, secrétaire de l’UL CGT de Tourcoing.
  • Bérenger Cernon, syndicaliste CGT cheminotsParis Gare de Lyon
  • Jean-Pierre Page – ancien responsable international de la CGT, auteur de CGT pour que les choses soient dites