Suppression de postes : lycée du Noordover en lutte ! défendons le service public de l’Education Nationale !

poing levéLa commission scolaire et la commission du PRCF appellent à soutenir la lutte des enseignants d’un lycée du Nord contre les suppressions de postes. Assez de double langage du PS sur les « 60 000 créations de postes dans l’E.N. » :  en fait, les rectorats font partout la chasse aux postes pour entrer dans les clous de l’euro-austérité imposée par Bruxelles !

Ci-dessous, le tract diffusés par les enseignants en lutte.

Lycée du Noordover à Grande-Synthe

 Le NOORDO veut garder son CPE !

C’est avec beaucoup d’émotion et d’inquiétude que les personnels du lycée du Noordover ont appris, ce mardi 10 mars, la perte d’un ½ poste de Conseiller Principal d’Éducation. Le CPE touché devrait assurer, à la rentrée prochaine, un service sur deux établissements à la fois.

C’est une situation jamais vue, inenvisageable et inacceptable.

         Nous avons immédiatement décidé d’une journée de grève pour protester contre cette décision à la fois absurde et dangereuse.

Dans un lycée de zone sensible tel que le nôtre, le CPE est un pilier qui permet la bonne marche de l’enseignement et qui assure un lien permanent entre les élèves, les familles et les .

La fonction de CPE contribue à la réussite et au suivi continu des élèves. La perte d’1/2 poste de CPE signifie un traitement des affaires scolaires plus lent, une réponse moins efficace, une moins bonne connaissance des élèves et de leurs difficultés, à terme une dégradation du climat scolaire.

            Cette mesure mettrait en danger le fonctionnement du lycée… pour seulement 20 élèves en moins.

          Le rectorat a récemment labellisé REP+ deux collèges de Grande-Synthe. Il reconnaît ainsi les difficultés de notre secteur, marqué par le chômage et les difficultés sociales.

Dans la mesure où le lycée reçoit 25 % d’élèves en seconde issus de ces collèges, cette est incompréhensible.

Cette dégradation problématique contraste avec le souhait officiellement affiché par l’Etat de lutter contre les inégalités sociales et scolaires en soutenant entre autres de façon appuyée les zones sensibles (dont notre lycée fait partie).

         Une telle suppression de poste aggraverait les conditions de réussite des élèves. C’est pourquoi nous la refusons, comme nous avons aussi dénoncé les suppressions de poste d’enseignants, de surveillants et d’ATOSS que le lycée subit depuis plusieurs années.

Journée de grève et d’action : Lundi 16 mars 2015

Déterminé(e)s à refuser ces suppressions de postes, nous vous appelons à nous soutenir, à signer la pétition qui circule, sur le marché, en ligne… et à nous rejoindre :

entre 12 et 14h, lundi 16 mars : pique-nique solidaire

contre la suppression du poste de CPE

Sur le parvis du lycée du Noordover, 24 avenue de Suwalki

Les personnels en grève du lycée du Noordover,

le mardi 10 mars 2015

IPNS