Progrès de la CGT aux élections des TPE et PME !

PROGRÈS DE LA C.G.T. AUX ÉLECTIONS DES T.P.M.E. – Un commentaire de la commission Luttes du PRCF

La commission Luttes du PRCF qui avait appelé à soutenir les
listes CGT aux élections professionnelles des salariés des T.P.M.E.

se félicite du résultat relativement bon de la CGT qui, avec 26.31
%, arrive loin devant FO (13.84 %), et devant la CFDT (16.46 %)

Bien entendu nous sommes loin des résultats des années 1960/80 où la CGT était le syndicat majoritaire toutes catégories. Nous devons aussi nous inquiéter de l’abstention massive des salariés concernés (participation de 5.44 %) tout en constatant que le type de scrutin électronique mis en place par le pouvoir est de nature à écarter des urnes nombre de salariés, d’autant que le patronat ne fait évidemment rien pour encourager la participation.

Néanmoins il est intéressant de voir que la CGT, qui a mené la lutte pour les retraites alors que la CFDT trahissait comme à l’ordinaire, bénéficie d’un regain de confiance, d’autant que la campagne (grandes affiches rouges et message clair) a été relativement combative.

Cela montre clairement que, lorsque la CGT revient, si insuffisamment que ce soit à une communication, sinon à une pratique de classe conséquente, elle voit son influence augmenter alors qu’elle
plonge quand elle est perçue comme à la traîne du syndicalisme jaune
de la CFDTet de la CES (confédération européenne des syndicats)

C’est un encouragement pour notre commission Luttes, où les
syndicalistes CGT sont nombreux, à continuer notre combat pour la
renaissance en France du syndicalisme de classe et de masse.


Le communiqué de la CGT

Élection TPE : la CGT, première organisation des salariés des TPE, demande que ces salariés soient mieux considérés !

Rien n’aura été épargné aux salariés des TPE dans cette élection, seuls 265 762 d’entre eux auront surmonté tous les obstacles pour voter.

Notre organisation syndicale a, une nouvelle fois, été placée en tête du scrutin avec 67 634 voix, soit 26,31% et une progression de 1,19% par rapport à 2016. Cette tendance se confirme également dans l’encadrement avec une progression de 0,78%. Pour autant, personne ne peut se réjouir d’un si faible taux de participation.
La liberté d’expression de ces salariés aura été mise à mal, en premier lieu par le gouvernement qui n’a pas été à la hauteur des enjeux de cette élection (trois modifications de la date du scrutin, des difficultés d’acheminement du matériel de vote, une communication quasi absente…), ce qui a largement entravé une campagne déjà très impactée par le contexte sanitaire.
D’ores et déjà, la CGT réaffirme que cette élection ne doit plus se dérouler ainsi et que chaque salarié.e de ce pays mérite une représentation digne de ce nom. Une période de vote commune à tout le salariat, permettant le vote physique, doit être instituée.
Par ailleurs, il est impératif que les représentant.e.s de salarié.e.s des TPE puissent, enfin, aller à leur rencontre, dans l’entreprise et en dehors de la présence de l’employeur.
Cette revendication de proximité et de contact, constitutive d’une représentation syndicale digne de ce nom, est renforcée par le contexte social et économique profondément dégradé par la crise sanitaire.
Les salariés des TPE ont choisi la CGT et son syndicalisme de proposition, de contestation, de revendication, de lutte et de négociation !
Ce vote démontre que la CGT est le syndicat de tous les salariés, y compris ceux des très petites entreprises !
Ces résultats confèrent à notre organisation des responsabilités auprès d’eux pour gagner des avancées réelles en matière sociale, pour un monde plus juste et plus solidaire !

Montreuil, le 16 avril 2021


https://travail-emploi.gouv.fr/dialogue-social/la-representativite-syndicale-et-patronale/article/election-syndicale-tpe-2021-resultats

Organisations syndicales candidatesSuffrages valablement exprimés%
NIVEAU NATIONAL
ET INTERPROFESSIONNEL
Confédération autonome du travail (CAT)2 9441,15 %
Confédération française démocratique du travail (CFDT)42 30916,46 %
Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC)15 1605,9 %
Confédération française de l’encadrement CGC (CFE-CGC)9 9073,85 %
Confédération générale du travail (CGT), à l’exception de la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélémy67 63426,31 %
Confédération générale du travail Force ouvrière (CGT-FO)35 58313,84 %
Confédération nationale des travailleurs – Solidarité ouvrière (CNT-SO)5 0811,98 %
Sindicatu di i travagliadori corsi (STC)1 7970,7 %
Union nationale des syndicats autonomes (UNSA)40 84515,89 %
Union des syndicats anti-précarité (Syndicats Anti-Précarité)2 1440,83 %
Union syndicale SOLIDAIRES (SOLIDAIRES)10 9734,27 %
NIVEAU NATIONAL
ET PROFESSIONNEL
Confédération nationale des éducateurs sportifs, salariés du sport et de l’animation (CNES)5130,2 %
Confédération des syndicats d’assistants familiaux et d’assistants maternels (CSAFAM)6 8642,67 %
Syndicat national indépendant des gardiens d’immeubles et concierges (SNIGIC)9670,38 %
Syndicat national des professionnels de la santé au travail (SNPST)10
Syndicat national des techniciens et travailleurs de la production cinématographique et de télévision (SNTPCT)7440,29 %
Syndicat professionnel des assistants maternels et assistants familiaux (SPAMAF)11 0244,29 %
Syndicat professionnel de l’enseignement libre catholique (SPELC)3260,13 %
NIVEAU RÉGIONAL
ET INTERPROFESSIONNEL
Nouvelle-Aquitaine
Langile Abertzaleen Batzordeak (LAB)4590,18 %
Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélémy
Confédération générale du travail de la Guadeloupe (CGTG)1300,05 %
Union générale des travailleurs de Guadeloupe (UGTG)7730,3 %
La Réunion
Union régionale 974 (UR 974)4930,19 %
Martinique
Centrale syndicale des travailleurs martiniquais (CSTM)1290,05 %
Confédération démocratique martiniquaise du travail (CDMT)1820,07 %
Union générale des travailleurs martiniquais (UGTM)1170,05 %
TOTAL257 108100 %