Le Pen père exclu par Le Pen fille : remous dans la PME familiale de la haine

le pen time 100La fille a donc fait exclure dans un nouveau rebondissement d’une pièce de théâtre bien rodée pour poursuivre à bon compte la dé diabolisation de ce parti du système.

Il est vrai que, abandonnant toute précaution oratoire, le fondateur du FN n’a cessé ces derniers temps de tenir des propos clairement pétainistes et fascisants qui auraient pu nuire aux ambitions présidentielles de sa dauphine. Quand on pense que chez les Le Pen on se vante de  mieux aimer ses filles que ses cousines, ses cousines que ses voisines, ses voisines que des inconnus on comprend mieux le niveau de haine qui caractérise le fond de commerce de la PME .

En attendant, les masques tombent à l’extrême droite (lire ici) ; il y avait déjà la « patrie » qui n’allait pas si fort que ça quand ni Le Pen père ni Le Pen fille n’ont jamais déclaré qu’ils rétabliraient l’indépendance nationale en sortant la France de l’UE, de l’euro et de l’OTAN (le site du FN annonce seulement un « retrait concerté de l’euro » qui ne mange pas de pain puisqu’il faudrait pour cela l’accord des 18 pays membres de la zone euro : pas demain la veille quand on voit l’attitude dominatrice, acceptée de fait par « Marine », de Frau Merkel) ; ne parlons pas de la « famille », déchiquetée par les ambitions de l’une et l’incapacité de l’autre à abandonner le manche ; quant au Travail, s’ils veulent réellement le défendre en réindustrialisant le pays, les travailleurs de France ont tout intérêt à mener le combat de classe anticapitaliste… et à soutenir les efforts des vrais communistes pour reconstituer un véritable parti de la classe ouvrière porteur à la fois du drapeau tricolore et du drapeau rouge frappé des « outils ».

PRCF serpent fasciste 2 FRAPP eurofascsime front populaireBref, ce n’est évidemment pas d’un « rassemblement bleu marine » que les travailleurs et les patriotes progressistes ont besoin – bien au contraire – mais d’un rassemblement rouge Marianne associant les deux drapeaux pour construire, contre l’UE et l’extrême droite, le Front antifasciste, patriotique et populaire prôné par le PRCF.

Avec le PRCF, « FRAPP » à la fois l’UE du capital et l’extrême droite raciste, camarade !

 

 

 

 

A lire : Marine le Pen amène le pire

vivas le pen