Malgré la com’ du gouvernement, pas de baisse du chômage !

chomage hollande UEA grands sons de trompes, Myriam El Khomri et le gouvernement annoncent une baisse du . La réalité est moins rose. la rédaction d’Initiative Communiste s’est penchée sur les chiffres fournis par la DARES.

Et on est bien loin d’une baise réelle et tangible du chômage.

Pas de baisse du chômage en mars 2016

Hollande et Vals loi Travail 2016 UE._01Depuis le mois de mars 2015, le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A a augmenté de 0.5%, toujours à plus de 3,5 millions ! Et les travailleurs privés d’emplois ne retrouvent pas de travail, puisque le nombre de chômeurs privés d’emplois depuis plus de 1 ans a augmenté entre mars 2015 et mars 2016 de 7.5%. Pire le nombre de chômeur inscrit à pôle emplois depuis plus de 3 ans a augmenté en un an de +12.7% ! près d’un chômeur sur deux est inscrit à pôle emplois depuis plus de 1 an !

Et la seule réponse de Myriam El Khomri c’est d’appliquer les ordres de la Commission Européenne pour faire de nouveaux cadeaux au MEDEF, en facilitant les possibilités de licenciement et en cassant le code du travail. A l’évidence cette politique de guerre de classe – tout pour les patrons, rien pour les travailleurs – est une catastrophe pour les millions de travailleurs de ce pays et leurs familles. Obligeant les travailleurs à lancer une riposte populaire d’ampleur, tous ensemble et en même temps par la grève et la manifestation. Pour le retrait de la Loi Travail et imposer une alternative populaire et démocratique de progrès social, brisant les chaines de l’Union Européenne et sortir de ce système capitaliste qui plonge par millions les travailleurs de notre pays dans la précarité, l’insécurité et la misère.

La variation des en mars 2016 : merci les radiations

+8.3% de radiations pour défaut d’actualisation, +2.3% de radiations administrative, +9.3% de stage, sur les trois derniers mois. Voila la méthode du gouvernement pour afficher une illusion de baisse du chômage. En réalité, les reprises d’emplois déclarées sur la période Janvier 2016 – mars 2016 (100 600) demeurent très largement inférieures aux suppressions d’emplois (fin de CDD 110 900, fin d’interim 27 800, licenciement économique 13 300, autres licenciements 38 800 soit un total de 190 800). Il y a peine une création d’emplois pour une suppression ! On est loin de la baisse du chômage annoncée par Myriam El Khomri. Il est vrai que l’on peut douter de ce qu’annonce une ministre du travail qui prétend changer un code du travail dont elle ignore jusqu’au conditions d’emplois en CDD !

Par ailleurs le nombre de première inscription et de reprise d’activité (88 100) est largement supérieur aux sorties d’activité (retraites, maternités, maladies : 39 600).

En clair, sur le dernier trimestre, il y a deux fois plus de destruction d’emplois que de création.

Faut il rappeler que le gouvernement Hollande Valls Macron a accordé plusieurs dizaines de milliards d’euros de cadeaux au patronat en échange de la création d’un million d’emplois ? Des dizaines de milliards d’euros qui sont allés directement dans la poche du grand patronat, de l’oligarchie capitaliste.

Les chiffres du chômage en mars 2016 : 6.5 millions de chômeurs

capitalisme chomage tueIl y a toujours en France plus de 6,5 millions de chômeurs, dont moins de la moitié bénéficient d’une indemnisation. Il est notable de souligner que contrairement à ce que la droite (UMP, PS, FN ) voudraient faire croire, les travailleurs ne sont pas des assistés. Moins de 80% des 63% des travailleurs qui sont en droit de prétendre à une indemnisation bénéficient d’une indemnisation. (chiffres de juin 2015). Dans le détail, 2,7 millions de chômeurs touchent l’assurance chômage, 0,5 millions ne touchent plus que les aides d’état (ASS, AER, ATS, ATA2, FSP et RFF).

JBC pour www.initiative-communiste.fr

d’après la DARES.

Demandeurs d’emploi par catégories :

 (France métropolitaine)
A : 3 531 000 -1.7 % sur un mois ( + 0.5 % sur 1 an ).

B : 720 200 +2 % sur un mois ( +4.8 % sur 1 an ) travailleurs pauvres travaillant moins de 78 heures/mois.
C : 1 202 900 +3.2 % sur un mois ( + 10 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.

D : 273100 -0.1 % sur un mois ( -2.1 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 424200 +0.4 % sur un mois ( +12.2 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 151 400 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 4 % sur 1 an, 198 500 chômeurs de plus depuis mars 2015, soit la population d’une ville comme le Havre

TOTAL, dom-tom compris : 6486 100

  • 508 200 jeunes de moins de 25 ans sont au chômage inscrit en catégorie A et le gouvernement veut augmenter le temps de travail.
  • 2134600 travailleurs entre 25 et 50 ans sont au chômage inscrit en catégorie A et le gouvernement avec la loi travail veut faciliter les licenciement
  • 888200 travailleurs de plus de 50 ans sont au chômage inscrit en catégorie A. +8.1% en un an. Et le gouvernement et l’UE voudrait encore reculer l’age de départ à la retraite

Commentaire de lecteur “Malgré la com’ du gouvernement, pas de baisse du chômage !

  1. Keizer Soze
    30 avril 2016 at 18:16

    Bonjour, vous faites un bon travail. Mais on vous en supplie : soignez davantage l’orthographe et la syntaxe ! Surtout et y compris en recopiant les données de la DARES.