Le régime Macron prépare la rentrée sociale en achetant des milliers de grenades !

Si les médias des milliardaires vous ont régalés au cours du mois d’août des barbotages du petit et Brigitte au fort de Brégançon, il est d’autres informations qui sont passées inaperçues. Notamment que le gouvernement compte bien profiter de l’automne pour accélérer encore la casse de notre modèle sociale et des conquêtes sociales – retraites, sécu, éducation nationale, services publics etc… – hérités du Conseil National de la Résistance et du passage au gouvernement de ministres communistes à la Libération. Bien sûr vous aurez sans doute entendu que le roitelet préfère l’eau de mer, même s’il a fait installer à grand frais – tout en proclamant que les retraités doivent se serrer la ceinture, comme les étudiants, les fonctionnaires, les handicapés et tous ces millions de travailleurs fainéants, cyniques, jaloux, gaulois réfractaires aux changements, une belle piscine au fort de Brégançon à quelques dizaines seulement de mètres de la plage. 34 000 € qui s’ajoutent au 500 000 € de vaisselle… pour le bon plaisir de celui qui occupe le palais de l’Élysée. Mais au cœur de l’été, le régime prépare la rentrée sociale. Et il prépare ses arguments

Macron, illégitime, totalitaire, : il achète 40 000 à jeter sur les manifestants !

C’est à la faveur d’un appel d’offre publié au BOAMP que nos très vigilants confrères du média Reporterre ont découvert que le ministère de l’Intérieur a lancé le 23 août un appel d’offre pour acheter un stock de grenades explosives de désencerclement. Une arme dont le régime fait un usage massif pour écraser la contestation sociale, ce que l’on a vu dans les manifestations du printemps 2018 tout comme dans les violences contre la ZAD de Notre-Dame des Landes.

1er mai 2016, la tire des grenades au niveau de la tête des manifestants et journalistes

https://youtu.be/JPkUPpHd0S4

L’appel d’offre précise la quantité de grenades que le ministère de l’Intérieur prévoit de tirer chaque année : 10 000. Tout en précisant que le marché ne prévoit pas de maximum… Pourtant, à la suite de la mort de R. Fraisse à Sivens, à l’arrachage de la main d’un manifestant en mai dernier à Notre-Dame des Landes, le défenseur des droits a émis de très fortes réserves quant à l’usage de ces explosifs comportant plus d’une dizaine de gramme de TNT, son rapport concluant de manière on ne peut plus explicite: « la dotation dans les opérations de maintien de l’ordre d’une arme présentant une telle dangerosité, eu égard à sa composition, reste problématique. »

Au regard des chiffres de ce marché, il apparaît donc que le régime Macron a l’intention de tirer au moins 30 de chacune de ces grenades chaque jour contre la population en France. En mai dernier, le régime a déjà racheté pour plus de 17 millions d’euros de grenades pour la police et la en France.

6 Français sur dix inquiets, 80% trouvent Macron autoritaire

Les Français ne se trompent plus sur la nature du régime Macron. Un sondage réalisé par l’institut Elabe le 22 août dernier indique qu’ils sont 80% à le juger autoritaire et Macron inquiète désormais 6 Français sur dix.