L’appel des électriciens et gaziers de Paris pour la renationalisation de l’Énergie !

Les électriciens et gaziers de Paris s’adressent à toutes et tous pour la reconquête du service public !

Regardez et diffusez leur appel !

Adresse solennelle de la Cgt-Energie-Paris from Les Films de l’An 2 on Vimeo.

Au moment où en parfaite entente avec Macron, General Electric liquide l’outil industriel de production des turbines de centrales électriques, au moment où Alstom est saccagé, au moment où sur ordre de l’Union Européenne les grands barrages hydroélectriques sont bradés, au moment où les centrales de Gardanne ou de Cordemais sont en passe d’être détruites, au moment où pour satisfaire aux mêmes directives européennes, le tarif réglementé de l’ est augmenté de 6%, au moment où nous avons le plus besoin d’un grand service public unifié de l’ pour faire face à la transition énergétique, c’est du simple bon sens, pragmatique que d’imposer la renationalisation – sans indemnité – de l’ensemble du secteur de l’.
L’outil de production a été construit par les travailleurs, il appartient à la Nation.


Retrouvez le dossier spécial Energie d’Initiative Communiste

https://www.initiative-communiste.fr/tag/energie

Et au programme du PRCF :

les propositions du PRCF :

“De façon générale, un plan d’urgence sera lancé pour développer la production et la recherche autour de toutes les formes d’énergie renouvelable.

Un ensemble énergétique français unique et entièrement public regroupant , (Suez étant nationalisé), AREVA, TOTAL sera constitué. Sa gestion sera démocratisée et rendue totalement transparente.

La diversification des sources énergétiques sera activée, notamment du côté des industries renouvelables. La sécurité des centrales nucléaires sera renforcée. Une étude impartiale, aussi scientifique que possible, sera menée de manière transparente, à l’écart des groupes de pression profitant du nucléaire comme des mouvements d’opinion qui, en réalité, souhaitent la “décroissance” de l’économie française et qui accompagnent “de gauche” la casse de l’indépendance énergétique française. À l’issue de cette consultation, sera décidé comment, dans quels délais et à quel coût, sortir du nucléaire ou s’il faut y demeurer en améliorant la sécurité, en développant d’autres sources , en favorisant les recherches scientifiques fondamentales et appliquées permettant d’éliminer les graves inconvénients actuels (fusion nucléaire), notamment la gestion des déchets.”  p 10 du programme 2017 du PRCF