Cher Camarade,

 

Les luttes menées depuis 2 mois dans l’Enseignement supérieur, et leur élargissement à la Recherche et à l’Education, voient maintenant la création de coordinations et de collectifs nationaux divers, axés sur des revendications catégorielles, avec des appels différents, risquant de faire éclater le mouvement en cours, faute de perspectives plus rassembleuses.

 

La construction du rapport de force interprofessionnel permet, à l’inverse, de maintenir la mobilisation et renforce en même temps l’idée que « l’on peut gagner tous ensemble ».

 

Dans ce cas, suite au 19 mars, les confédérations ne peuvent renvoyer au 1er mai la prochaine étape interprofessionnelle de luttes.

 

Le Bureau de la FERC demande à la CGT, même si le contexte unitaire ne peut être maintenu, de décider d’une nouvelle date d’action dans les jours qui viennent.

 

Reçois, cher Camarade, mes fraternelles salutations.

 

Richard BERAUD

Secrétaire Général

Le 18 mars 2009