Info Luttes : SMIC et lutte des classes : augmentez les salaires ! N°1 – Janvier 2018

et le SMIC

Dans sa chronique économique publiée dans l’Humanité dimanche, hebdomadaire du PCF-PGE sous le titre « SMIC, la boîte de Pandore », Jean-Christophe le Duigou, ancien membre du bureau confédéral de la , ancien membre du comité central du PCF, écrit un article consacré à la réflexion du groupe d’experts qui a pour mission de remettre tous les ans des préconisations sur la revalorisation du SMIC au gouvernement.

Ce groupe d’experts suggère une fois de plus de ne pas accorder de « coup de pouce » au 1er janvier 2018.

Après des explications techniques sur l’augmentation du SMIC en fonction de l’indice des prix (hors tabac) et la moitié de l’évolution annuelle du pouvoir d’achat du horaire de base de l’ouvrier et employé, on pouvait s’attendre à ce qu’un ancien haut responsable CGT et de plus, ancien membre du comité central du PCF, appelle à la mobilisation des travailleurs pour réclamer un SMIC à 1700 euros de brut mensuel comme le préconise la CGT.

Eh bien non ! Il se contente de dénoncer la manipulation du SMIC et de la réforme en cours mettant un terme à sa revalorisation automatique et de souligner que le gouvernement semble hésiter et qu’il faut faire en sorte qu’il confirme cette « sagesse ».

Militants syndicaux et politiques du PRCF, nous considérons que porter le SMIC à 1800 euros de salaire brut revu à la hausse tous les ans en fonction du coût de la vie, permettrait à des millions de travailleurs de vivre décemment.

Pour atteindre cet objectif, ne pas se faire d’illusions sur la « sagesse » d’un gouvernement à la solde du grand capital et de l’UE.  Nous, la classe des exploités (ouvriers, employés, ingénieurs, cadres et techniciens), devons tous ensemble et en même temps, engager immédiatement le combat et l’organisation d’une grande manifestation parisienne avec blocage des profits, pour exiger du gouvernement qu’il renonce aux contre-réformes antisociales que ce soit la Sécurité sociale, la formation professionnelle, le Bac, les retraites à points, la CSG, le SMIC… confirmées par Macron lors de son entretien le 16 décembre avec Delahousse « la voix de son maître » de France 2.

Ce n’est pas à l’Élysée, ce n’est pas à Matignon que nous ferons reculer Macron. C’est dans les entreprises et dans la rue que doit se mener ce combat contre ce gouvernement au service du capital et des plus riches, contre le MEDEF, contre l’UE qui impose des politiques d’austérité sur toute la zone euro.

pour la commission luttes du PRCF


Les grèves en cours :

  • à l’hôpital Saint-André à Bordeaux depuis le 27 décembre 2017
  • à l’aéroport d’Orly du 22 décembre 2017 au 5 janvier 2018
  • SNCF en Bourgogne-Franche-Comté du 21 décembre 2017 au 8 janvier 2018
  • SNCF en PACA du 20 décembre 2017 au 8 janvier 2018
  • des bus Le Met à Metz dès le 18 décembre 2017
  • du SMUR à Chambéry / Aix-les-Bains depuis le 18 décembre 2017
  • à l’hôpital Pasteur à Cherbourg dès le 13 décembre 2017
  • à la SNCF en Champagne-Ardenne depuis le 10 décembre 2017
  • au CHU à Bordeaux depuis le 7 décembre 2017
  • chez Areva à La Hague depuis le 3 décembre 2017

Les grèves à venir :

  • des bus et trams Divia à Dijon le 30 décembre 2017
  • de la vidéo-surveillance à Strasbourg le 31 décembre 2017
  • des pompiers du Rhône le 8 janvier 2018
  • nationale dans les Ehpad le 30 janvier 2017

Indiquez nous vos grèves, et les actions autour de chez vous dans les commentaires !

 des luttes

Les luttes gagnantes

Après 10 jours de grève, 1ère  victoire et des avancées notables du personnel de la PIC de Brest.

Après 10 jours de grève où les 60 agents ont fait preuve d’une mobilisation de tous les instants avec notamment un rassemblement réussi devant la sous-préfecture de Brest, et en participant largement à tour de rôle aux difficiles séances de discussion avec la Direction Locale, 10 jours où le Syndicat Départemental n’a eu de cesse de porter les revendications et propositions des agents au niveau de l’entreprise, 10 jours où le syndicat cgt a surtout lutté pour et non pas seulement contre.

10 jours de grève, grâce à une solidarité et une détermination sans faille le personnel de la PIC de BREST prend acte des avancées notables, tant sur le plan de l’organisation du travail avec des semaines à 4 vacations pour toutes les matinales y compris celles déjà en place,  que sur les mesures d’accompagnement social, proposées par le directeur d’établissement dans le cadre de la négociation.

Pour autant, le personnel, soutenu par la CGT, maintient l’exigence d’améliorations concrètes et durables de leurs conditions de vie et de travail, à hauteur de leur investissement quotidien et la reconnaissance de leur conscience professionnelle et de leur expertise du terrain.

Les grèves et manifestations

Secteur privé : baisse du nombre des préavis de grève

Source : L’économiste

Les services compétents de l’Inspection du travail  ont enregistré 345 préavis de grève dans le secteur privé,  pendant les premiers 11 mois de 2017 contre 428 préavis de grève  pendant la même période de 2016, dans le secteur privé.

Les grèves du  secteur privé  représentent 77% de l’ensemble des préavis de grève dans le secteur public et privé. Les commissions de conciliation sont parvenues à annuler 239 préavis de grève dans le secteur privé. Cependant 101 préavis de grève ont été concrétisés. Il n’empêche qu’atteindre un taux de 70% de préavis de grève annulés est déjà un succès, sans compter les 25 préavis de grève en cours de conciliation.

En ce qui concerne le secteur public, les services de l’Inspection du travail ont enregistré 101 préavis de grève, pendant les 11 premiers mois de 2017 contre 77  en 2016 et  11 préavis de grève en 2015. Ce qui représente une hausse par rapport à 2016.

Les préavis de grève relatifs à des entreprises publiques industrielles représentent 23% de la totalité des grèves dans le secteur public et privé. Les commissions de conciliation sont parvenues à annuler 72 grèves contre 30 préavis de grève qui ont abouti à des grèves. Notons que le nombre total des préavis de grève dans le secteur privé et public a atteint 446.

la grève aux Opalines à Foucherans

Source : franceBleu

C’est un conflit social particulièrement long et qui a eu un retentissement dans toute la France: les 117 jours de grève des aides-soignantes de la maison de retraite les Opalines à Foucherans, dans le Jura. Pour de meilleures conditions de travail du personnel et de meilleures conditions d’accueil.

Strasbourg : les agents de vidéo-surveillance en grève la nuit de la Saint-Sylvestre

Source : franceBleu

Les 21 agents de la vidéo-surveillance de l’Eurometropole de Strasbourg ont déposé un préavis de grève pour la nuit de la Saint-Sylvestre. Leurs n’ont pas bougé depuis 10 ans alors que le nombre de caméras a été pratiquement multiplié par trois.

Le Mans. Débrayage chez STEF Transport pendant la nuit

Source : Ouest France

Une vingtaine de grévistes ont manifesté pendant la nuit devant le site STEF Transport, au Mans, pour protester contre la gestion “problématique” des plannings. L’action s’est terminée vers 7 h 30.

Un mouvement social a touché l’agence STEF Transport du Mans, dans la nuit de mardi à mercredi. De minuit à 7 h 30, une vingtaine de chauffeurs ont fait grève pour protester contre la gestion « problématique » des plannings.

En cause notamment, la question des samedis travaillés. Les grévistes demandent à la direction de « faire appel au volontariat » et réclament des primes pour les salariés concernés.