Info Luttes : Pour son 15e anniversaire, le NON de 2005 d’une brûlante actualité – semaine 18 – avril 2020

L’édito : 15eme anniversaire du NON à l’UE

Après le « non » français et néerlandais aux référendums de 2005, l’échec du traité constitutionnel a laissé l’Union européenne sans constitution formelle. Mais le régime effectif de l’Europe excède largement son cadre formel. Il se caractérise par un ensemble de glissements institutionnels inscrits et non-inscrits dans les traités, du traité de Maastricht aux traités de Lisbonne et d’Aix-la-Chapelle, et par une division des pouvoirs, dont certains ont la propriété remarquable d’être en partie seulement visibles et institutionnellement légitimés.

Ainsi donc, le discours de Macron du 23 avril 2020, en direct du Conseil européen, aura, une fois n’est pas coutume, fait abstraction du vote NON lors du référendum du 29 mai 2005, de notre peuple à cette Europe de la casse généralisée de tout ce qui faisait l’exception française : des conquis à défendre.

D’aucuns s’interrogent sur le pourquoi l’Allemagne résiste-elle mieux que la France à la Pandémie du Covid19. Si nous considérons que c’est à cause de l’alignement du franc sur le mark, la réponse du Conseil de l’Europe tient en 3 points : souveraineté, solidarité et relance économique basée sur un plan monétaire et budgétaire, le tout financé par une capacité commune d’endettement, endettement factice à cause du caractère artificiel de la dette, dont le PRCF propose l’annulation.

Ainsi donc après la casse de l’outil industriel, la casse des services publics aura mis en lumière que nos travailleurs sont indispensables car ils sont les seuls garants de l’économie, n’en déplaise à la Commission de Bruxelles, c’est la sueur du front des travailleurs de la Santé qui a pu sauver des vies humaines tandis que les nantis de Bruxelles et des marchés financiers boursicotaient avec notre argent et que le marché du baril de pétrole se voyait imposer une valeur à perte : sous les 30 dollars. Valeur d’usage ou valeur d’échange, voilà de quoi réactualiser Le Capital de Karl Marx.

Et la campagne idéologique de la bourgeoisie européenne d’inverser les rôles en usurpant le pouvoir des mots : être en résistance, en résilience. On croit rêver ! Non, M. Macron, la résilience ne se fera que lorsque, le confinement terminé, notre peuple entrera en résistance et vous demandera à vous et à vos acolytes de la Présidence Européenne et de la Banque Centrale de nous rendre des comptes.

Vous avez les mains pleines de sang, car la chair à canons que constitue la force de l’OTAN, notamment en Syrie, constitue le paradoxe majeur de votre discours sur le plan budgétaire : Cuba socialiste a toujours préféré la recherche médicale et l’aide humanitaire internationale à un budget sacrifié par vos choix : la force nucléaire et la course aux armements !

Le monde de l’après sera le rendez-vous des peuples insoumis à la BRI-Bureau de l’Industrie et de la Sécurité-, à la Banque Mondiale, au FMI, à la Banque Centrale Européenne et à l’Euro, à l’UE, à l’OTAN et au Capitalisme.

Antoine LUCI pour la Commission Luttes du PRCF


Revue de presse hebdomadaire

§ -Amazon perd son procès en appel, les syndicats victorieux

Source : Rapport de force -24/04/2020

La cour d’appel de Versailles vient de juger, ce 24 avril, l’appel d’Amazon France concernant la restriction de son activité. La décision de limiter l’activité d’Amazon France est confirmée.

Après une plainte déposée par le syndicat SUD-Commerce, le tribunal de Nanterre avait ordonné, le 14 avril, aux 6 entrepôts français de l’entreprise de cesser la livraison de produits non-essentiels.

§ – Dépôt de bilan de Presstalis :

Source : info-com CGT – 22/04/2020

Alors que les représentants des salariés réclament du temps, la direction du principal distributeur français de presse Presstalis leur met le couteau sous la gorge en choisissant, non sans cynisme, un moment tragique de pandémie pour se déclarer en cessation de paiement. Une bien mauvaise façon de prôner le dialogue social…

Alors que les représentants des salariés réclament du temps, la direction du principal distributeur français de presse Presstalis leur met le couteau sous la gorge en choisissant, non sans cynisme, un moment tragique de pandémie pour se déclarer en cessation de paiement. Une bien mauvaise façon de prôner le dialogue social…

https://2tedo.r.ag.d.sendibm3.com/mk/mr/1pYIV1NKw365fJ5IEIaK7vM3AmwCb8SRlvIDIOSN8uB2EcKucUmp3CU5AX3_XA4zFecSKG9a5lgxUFZGVU0DfmZUyVq-TytsAzF-W_5TY0kvOprZpt0

§ – Plaintel : timide feu vert de l’État au projet de coopérative de fabrication de masques

Source : Rapport de forcr – 24/04/2020

Fermée en 2018 sans que l’État ne lève le petit doigt, l’usine de masques de Plaintel dans les Côtes-d’Armor pourrait bientôt redémarrer sa production sur un autre site. En visite en Bretagne, Emmanuel Macron a soufflé le chaud mercredi 22 avril sur ce projet initié par des syndicalistes, alors que son gouvernement soufflait le froid depuis des semaines.

§ – Coronavirus : les pensions de retraite ne seront pas revalorisées en mai

Source : La Dépêche du Midi -22/04/2020

Mauvaise nouvelle pour les retraités qui attendaient une revalorisation de leur pension en mai. En raison de la situation actuelle, le réajustement a été repoussé à l’été, voire à la rentrée, le dossier n’étant pas jugé prioritaire par la Caisse nationale d’assurance vieillesse.

Le mois prochain, des dizaines de milliers de retraités devaient voir leurs pensions révisées de quelques euros. Selon une information du Monde, confirmée par Capital, les bénéficiaires vont devoir attendre. Il ne s’agit pas là d’une priorité compte tenu de la situation actuelle, estime la Caisse nationale d’assurance vieillesse…

https://www.ladepeche.fr/2020/04/22/coronavirus-les-pensions-de-retraite-ne-seront-pas-revalorisees-en-mai,8858358.php

§ – Gavée d’argent public, la Fnac renégocie le temps de travail de ses salariés…

Source : CGT FNAC 21/04/2020

Depuis le 19/04/20 Fnac Darty est le premier gros groupe à recevoir des aides de l’État Français. Ce dernier s’est en effet porté garant à hauteur de 70 % auprès des banques qui ont prêté près de 500 millions d’euros au géant français de l’électroménager. Ces fonds sont venus renforcer une trésorerie déjà solide et portent les liquidités du groupe à plus d’un milliard d’euros.

Pour autant, en ce mois d’avril les salariés de ces enseignes, qui sont pour la plupart en chômage partiel, ne savent toujours pas s’ils vont toucher l’intégralité de leur paye. En effet, à l’inverse de nombreuses enseignes du commerce, la Fnac ne s’est toujours pas engagée à compléter les 14% du salaire net qui ne sont pas pris en charge par les aides de l’État…

§ – L’activité reprend dans l’usine française de Toyota

Source : Le parisien 21/04/2020

Après plus d’un mois de fermeture à cause du confinement, l’usine automobile Toyota d’Onnaing, près de Valenciennes (Nord) est la première usine automobile en France à reprendre progressivement son activité.

Le constructeur automobile Toyota, à la suite d’un CSE le 15 avril, avait annoncé la réouverture de l’usine d’Onnaing près de Valenciennes (Nord) dès ce mardi avec l’approbation de l’ensemble des syndicats (CFDT, FO, CFE-CGC et CFTC) à l’exception de la CGT.

http://www.leparisien.fr/economie/l-activite-reprend-dans-l-usine-francaise-de-toyota-21-04-2020-8303112.php

§ – États-Unis: les employés des entrepôts d’Amazon appelés à faire grève mardi

Source : Le figaro – 21/04/2020

Amazon est accusé depuis le début de la pandémie de ne pas suffisamment protéger ses employés, et d’avoir licencié des salariés qui avaient mené des mouvements de protestation aux Etats-Unis.

Plus de 300 salariés d’Amazon aux États-Unis se sont engagés à ne pas se rendre sur leur lieu de travail à partir de mardi, pour demander une amélioration des conditions sanitaires face au Covid-19 dans les entrepôts. Il s’agit de «la plus grande action de masse des travailleurs à ce jour, alors que les frustrations montent autour de la défaillance de l’entreprise à protéger les travailleurs et la santé publique face à l’épidémie de coronavirus», dénonce le regroupement d’associations Athena dans un communiqué publié lundi.


Impôts: Les entreprises des Bouches-du-Rhône retiennent 800 000 euros

Source : La Marseillaise 18/04/2020

800 000 euros, c’est le montant que plusieurs entreprises du département n’ont pas reversé aux services des Finances Publiques, pour le mois de mars, via le prélèvement des impôts à la source. La CGT dénonce un « détournement »…

http://www.lamarseillaise.fr/bouches-du-rhone/economie/81717-impots-les-entreprises-retiennent-800-000-euros

§ – Gardanne : à la centrale, on ne veut pas servir de « chair à virus »

Source : La marseillaise – 17/04/2020

Les sous-effectifs et le manque de sécurité à l’origine d’un nouveau mouvement de grève sur le site depuis mardi 14 avril.
Après le financement d’une étude de reconversion arrachée à l’État en novembre dernier, « on avait suspendu le mouvement de grève, mais la production n’a toujours pas repris », soupire Nadir Hadjali, délégué CGT. D’après le syndicaliste, l’explication est simple : « Gazel Energie renégocie le contrat pour la tranche 4 (biomasse) avec l’État, et dénonce des prix pas compétitifs sur la tranche 5 (charbon). Mais au fond, ils s’en fichent, ils sont là pour découper et brader ». En temps de coronavirus, l’affaire prend une autre tournure. Ils sont 7 effectifs à se relayer en 3/8 quand les salariés en voudraient deux de plus. La direction refuse le droit de retrait exprimé par certains…

http://www.lamarseillaise.fr/bouches-du-rhone/social/81690-gardanne-a-la-centrale-on-ne-veut-pas-servir-de-chair-a-virus

§ – Coronavirus. Saint-Nazaire : la reprise aux Chantiers de l’Atlantique confirmée

Source : ouest-france – 17/04/2020

Lors de la réunion du Comité social et économique (CSE) qui s’est tenue ce vendredi matin 17 avril 2020, la reprise globale de l’activité sur le site naval a été confirmée par la direction à compter du lundi 11 mai. Elle sera précédée d’un redémarrage partiel de la production (ateliers et à bord) à partir du lundi 27 avril.Le site de construction navale s’apprête à retrouver de la vie… | ARCHIVES POAfficher le diaporamaLe communiqué de la direction du chantier naval évoque à la date du 27 avril un redémarrage partiel et progressif des activités de production pour les navires, les ateliers de fabrication, l’UAP, l’UAB, et l’Usine de cabines…

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/coronavirus-saint-nazaire-la-reprise-aux-chantiers-de-l-atlantique-confirmee-37225efa-80bd-11ea-88f1-8c2335ea8c78

§ – Travailler plus après le confinement : le Medef referme son débat

Source : Sud Ouest 14/04/2020

Pour Geoffroy Roux de Bézieux, à l’origine de la polémique, “le débat est clos”

“Le débat est clos”. Quatre jours après avoir après allumé l’incendie, le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux s’est chargé de l’éteindre ce mardi. Confronté à l’hostilité des syndicats, Geoffroy Roux de Bézieux referme le débat sur un allongement du temps de travail après le confinement…

https://www.sudouest.fr/2020/04/14/travailler-plus-apres-le-confinement-le-medef-referme-le-debat-7410796-5458.php

§ – Fonctionnaires : une prime pour ceux toujours au travail, des congés imposés pour les autres

Source : Les Echos – 15/04/2020

Une prime pour les fonctionnaires qui auront travaillé pendant le confinement , des congés imposés pour les autres… Ces deux dispositions sont inscrites au programme du Conseil des ministres de ce mercredi matin. Elles sont le pendant dans la fonction publique de dispositions déjà actées pour le secteur privé par le gouvernement… En réalité, la prime ne concernera qu’une toute petite minorité des agents publics. La réduction du nombre de jour de congés… quasiment tous

https://www.lesechos.fr/economie-france/social/fonctionnaires-une-prime-pour-ceux-toujours-au-travail-des-conges-imposes-pour-les-autres-1195009