IBM change de tête mais pas de cerveau ! …

CGT IBMLe 1er juillet 2015, France annonçait le départ de son président Alain Bénichou, et son remplacement en interne par Nicolas Sekkaki. Ce changement de tête ne changera rien au démantèlement en cours de cette entreprise. www.initiative-communiste.fr site web du PRCF se devait de donner plein écho au communiqué des syndicalistes d’IBM. Contre la casse des outils de production, plus que jamais l’heure est à la résistance tous ensemble des travailleurs.

Communiqué de presse CGT – remplacement du président IBM-France – 9 juillet 2015