GHT : le gouvernement ferme encore des hopitaux publics #austérité

hopital austérité hosteriteFini les hôpitaux de proximité. afin de “rentabiliser” au maximum les hôpitaux publics et satisfaire à l’euro austérité (la Commission Européenne n’a-t-elle pas exigé de réduire les dépenses de santé publique ?) le gouvernement Valls a décidé d’une nouvelle “réforme”. les , une réforme qui est la déclinaison dans le domaine de la santé de la Réforme Territoriale. Et dont l’objet est de réduire l’offre de soin public dans chaque région, en concentrant l’offre de soin public dans des pôles régionaux. Les sont structurés autour d’un pôle par grande région, de la mutualisation de services supports (administratifs) et de la mutualisation de services hospitaliers : si les hôpitaux des villes moyennes ne fermeront pas (du moins pas de suite), ils verront disparaitre certain de leurs services spécialisés. La loi Tourraine poursuit et amplifie ainsi la .

europe austérité hopital loi santéUrgences, maternité, cancérologie, cardiologie, service de chirurgie… combien de ces services vont être fermés, obligeant les patients et leurs familles à devoir parcourir des centaines de kilomètres pour ce faire soigner ? C’est cela la terrible réalité de l’euro austérité.

Si l’organisation en GHT est obligatoire pour les hôpitaux publics elle ne l’est pas pour les cliniques privées. Si vous êtes riches, vous pourrez continuer à vous faire soigner près de chez vous.

Revue de presse des derniers coup bas contre l’ avec la COORDINATION NATIONALE DES COMITES DE DÉFENSE DES HÔPITAUX & MATERNITÉS DE PROXIMITÉ

  • PITHIVIERS : Salir pour détruire (fermeture de la maternité)

    La secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé, Ségolène Neuville, a affirmé mercredi à l’Assemblée Nationale, qu’un “événement indésirable grave” avait été à l’origine de la fermeture de la maternité de Pithiviers. Une formule énigmatique qui a fait courir des rumeurs. L’ARS a dû démentir.
    https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/l-agence-regionale-de-sante-de-la-region-centre-val-de-loire-dement-les-propos-de-la-ministre-1467306130

  • GHT et l’arbitraire : la mobilisation continue à Gisors
    Le Comité de Défense de l’ de Gisors organise une “opération coup de force” auprès de l’ARS de Normandie à Caen. En effet, après de multiples sollicitations restées sans réponse, le Comité se déplacera au siège de l’ARS Normandie ce vendredi 8 juillet à 10h à Caen pour demander à être reçu par la directrice afin d’être entendu sur l’avenir de l’ de Gisors et de son rattachement à un GHT.
  • Manosque : Grosse offensive contre le projet de mise en place des GHT dans les Alpes de Hautes Provence
    grosse offensive contre le projet de mise en place des GHT (Groupement hospitalier de Territoire), dont celle du 04, bidouillé en hâte et sans aucune concertation avec les Citoyennes et les Citoyens, les élus et les Collectivités Territoriales (Conseil Régional, Conseil Départemental, Communautés de Communes ou d’Agglomérations, conseils Municipaux, …).
    Des premières rencontres ont eu lieu et une conférence de presse s’est tenue en 2 temps (1er et 4 juillet)
    et au delà de la Conférence de Presse, nous avons décidé de nous adresser conjointement et par courrier aux Elus et au Préfet du 04, à la Région, au DG d’Iter International, …
  • ETAMPES : Le personnel de Barthélémy Durand devant le ministère de la santéMardi 31 mai dernier, 250 membres de l’EPS Barthélemy Durand d’Etampes manifestaient devant le ministère de la Santé. Leurs revendications ? Obtenir une dérogation contre les Groupements hospitaliers de territoire (GHT) prévus par la loi de modernisation santé.
  •  LANNION : Hôpital de Lannion : un conseil de surveillance sous haute tension
    Personnels et syndicats de l’hôpital se sont invités ce vendredi matin au conseil de surveillance à Trestel (Trévou-Tréguignec). Le malaise va remonter au ministère de la Santé.
    http://www.ouest-france.fr/bretagne/lannion-22300/hopital-de-lannion-un-conseil-de-surveillance-sous-haute-tension-4339449
  • CAEN : La colère des personnels des urgences du CHU  Manifestation devant l’Hôtel de ville
    Près d’une trentaine de personnels du service des urgences du CHU ont marché sur l’Hôtel de ville de Caen, ce matin, entre 11 heures et 13heures, pour dénoncer le manque d’effectifs tant le jour que la nuit. A l’appel d’une intersyndicale Sud-UNSA, les personnels déplorent “la dégradation des conditions de travail”
    http://www.libertebonhomme.fr/2016/07/05/chu-colere-des-personnels-des-urgences-manifestation-devant-l-hotel-de-ville/
  • ESSONNE : GHT : TOUS MOBILISÉS POUR LA DEROGATION DE LA PSYCHIATRIE !
  • BRETAGNE : Des attentes aux urgences insupportables
    39,6 jours; c’est le délai d’attente estimé par un cabinet d’études spécialisé en santé avant d’obtenir un rendez-vous d’IRM (Imagerie à Résonnance Magnétique) “en urgence” en Bretagne. Ce temps d’attente jugé “indigne” par le corps médical est l’un des plus élevés en France.
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/irm-pres-de-40-jours-d-attente-pour-une-urgence-en-bretagne-1041733.html
  • Bretagne : Hôpitaux. Huit groupements créés en Bretagne
    http://www.letelegramme.fr/bretagne/-huit-groupements-crees-05-07-2016-11135142.php#Rh3DAhgubGBJ5HFz.99