En vidéo, paroles des livreurs Deliveroo en lutte pour les salaires

Profitant de l’été, la plateforme en ligne de livraison de repas Deliveroo a décidé de baisser brutalement les tarifs des courses. Deliveroo, pour s’affranchir du code du travail, ne salarie pas ses livreurs mais paye à la tache des “indépendants”. Pas de cotisations sociales, pas de capital à investir dans le matériel de livraison, et la mise en concurrence de ultra précarisés payés une misère (11 000 “auto-entrepreneurs” inscrits en France !). Le retour à la vieille façon XIXe siècle à la portée d’ordiphones !

À lire ; Les travailleurs ubérisés sont-ils indépendants ? explications en vidéo avec les JRCF.

Résultat des courses, Deliveroo a supprimé le tarif minimal de 4.7 € la course qui s’appliquait à Paris. Dans la capitale, les livreurs pourraient être payés moins de 3 euros la livraison, avec au final un salaire effectif de très loin inférieur au SMIC.

Cette nouvelle baisse des tarifs des courses a provoqué la colère des livreurs. À scooter ou à vélo, ils se sont rassemblés à l’appel du collectif des livreurs autonomes parisiens “Clap 75” le 7 août 2019, pour riposter et exiger une augmentation des salaires au niveau d’un minimum horaire garanti au niveau du SMIC. La méthode: la manifestation et le blocage des restaurants commanditaires afin d’impacter leur chiffre d’affaires.

Les militants d’Île de France des et du PRCF était présents. L’occasion dans un reportage vidéo pour Initiative Communiste de faire entendre la parole des livreurs.

À lire également ;

Commentaire de lecteur “En vidéo, paroles des livreurs Deliveroo en lutte pour les salaires