Education programme de la droite : travailler plus payer moins les professeurs !

Certains médias complaisants expliquent une partie du succès de par le soutien dont il bénéficierait dans le “monde de l’éducation”. Cela serait bien étonnant dans la mesure ou le programme de la est de faire travailler plus longtemps les pour les payer moins.

Et c’est bien ce qu’explique par exemple le sénateur LR Gérard Longuet l’un des principaux fidèles de François Fillon, qui appelle à augmenter “les obligations de service de 2h” par semaine pour chaque professeur.

Les propositions du rapport Longuet

Le sénateur G Longuet vient de rendre le 8 décembre dernier un rapport concernant “l’enseignement scolaire”. Un rapport qui n’en doutant pas rassemble les propositions du candidat fillon visant l’enseignement public et en particulier les professeurs.

Pour le moment, François Fillon s’est borné à indiquer comme proposition “d’augmenter progressivement le temps de présence des enseignants du second degré dans l’établissement”. Le rapport Longuet vient donc préciser ce qui attend les enseignants en cas d’élection de François Fillon.

Flexibilité et annualisation du temps de travail

Comme pour d’autres métiers de la fonction publique les LR veulent obtenir une flexibilisation et une annualisation du temps de travail. Présentées comme des “rigidités pénalisantes”. Ce qui est effectivement le cas pour réduire le nombre de fonctionnaires alors qu’il est désormais impossibles de supprimer d’avantage de professeurs puisque déjà de nombreux élèves se retrouvent sans professeur. Et le rapport Longuet de proposer que la gestion du temps de travail des enseignants soit totalement confiée aux chefs d’établissements.

En lien avec l’autonomisation des établissements, les EPI et autres dispositions d’évaluation directe des enseignants par les chefs d’établissements ( validées de manière scandaleuse par une FSU affichant là comme avec PPCR son alignement sur le PS) chacun voit bien les conséquences dramatiques que cela aurait pour les conditions de travail des enseignants. Et donc la dégradation des conditions d’enseignement pour les élèves. Par exemple qui peu croire qu’un enseignant devant enseigner 30 heures par semaines durant un semestre pourrait faire un travail de la même qualité qu’aujourd’hui ou il doit 18h par semaine ?

Augmentation du temps de travail & baisse de salaires

La proposition phare de Longuet ? la même que celle que les LR comptent appliquer à toute la fonction publique ; augmenter le temps de travail. Le chiffre avancé pour le moment c’est celui de 2heures de plus par semaines. En pratique pour la majorité des professeurs, cela signifie devoir prendre en charge une classe supplémentaire. Et au passage, Longuet de proposer d’augmenter au même niveau les obligations de service des professeurs agrégés !

Voici ce qu’écrit le partisan de Fillon dans son rapport, faisant fi au passage des enquêtes de l’INSEE, l’idéologie ne s’embarrassant pas de chiffres :

“En faisant l’hypothèse où une heure d’enseignement nécessiterait une heure de travail supplémentaire, comme l’estime la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance dans sa note d’information de juillet 2013 précitée, le temps de travail consacré par les enseignants aux heures de classe, à leur préparation et à la correction des copies s’élève à environ 1 296 heures pour les certifiés (36 semaines x 18 heures de cours x 2) et 1 080 heures pour les agrégés (36 semaines x 15 heures de cours x 2). Au total, le « réservoir » théorique d’heures disponibles s’élève donc à 311 heures pour les certifiés et à 527 heures pour les agrégés”, Rapport Longuet.

En clair, Longuet compte faire travailler, 90 journées de 8h en plus les professeurs ! 3 mois ! Sans les augmenter bien sûr.

Augmenter la taille des classes, réduire le nombre d’options

Guidés uniquement par un seul objectif réduire le nombre de profs alors que le nombre d’élèves lui augmente, les LR ont des solutions. De vieilles solutions, celles d’augmenter le nombre d’élèves par classe et supprimer des options.

Pour les élèves qui voudront donc échapper aux classes surchargées, aux professeurs épuisés et avoir accès à des options tels que la musique, le sport, l’art, les langues anciennes ou vivantes etc. , il ne faut pas s’inquiéter, il suffira de payer. Pour accéder à l’enseignement privé, qui offre en moyenne 4 élèves de moins par classe dans les (rappelons que dans les enseignements privés sous contrat c’est l’Etat qui paie les enseignants). De fait, poussé par le saccage de l’ menée conjointement par le PS et les LR, la  tendance à une école à deux vitesses avec une nette augmentation de la part prise par les établissements privés est désormais  largement amorcée depuis le début des années 2000. La preuve par les chiffres

nombre-deleves-par-classe-public-prive-lycees

part-prive-enseignement-secondaire-france-lycee

La réalité du temps de travail des professeurs de l’ Nationale

Actuellement, et cela sans évolution depuis 1950, les professeurs Certifiés (titulaires du concours du CAPES) doivent effectuer 18 heures de cours par semaine, cela sans compter les temps de corrections, de préparations de cours, de participations à la vie scolaire ou les rencontres avec les parents d’élèves. Les Agrégés doivent eux une obligation de service de 15h hebdomadaires, et en contrepartie sont normalement appelés à enseigner en lycée.

temps-de-travail-des-enseignants-2010-insee

Ces obligations de services ne correspondent pas au temps de travail hebdomadaires des enseignants. Celui-ci a fait l’objet d’une étude détaillée  de la part des très sérieux services de l’INSSE dans une enquête de 2010, enquête établissant que les professeurs travaillent en moyenne plus de 41H par semaine, un chiffre bien supérieur au 35h légales. Rien d’étonnant attendu que les conditions de travail des enseignants sont fixées par le décret du 25 mai 1950 et que les enseignants n’ont pas eu droit lors du passage au 35h à une réduction de leurs temps de travail.

En réalité, les enseignants français ne travaillent ni plus ni moins que la moyenne de ceux des pays de l’OCDE

ocde-temps-denseignement-professeurs

S’agissant des vacances, il est également intéressant de tordre le coup à des idées reçues. Fonctionnaire de catégorie A, un professeur est un cadre. Avec 10 années d’ancienneté il aura une rémunération de 2200 € brut mensuel. Sans pouvoir compter sur aucune prime. Un commissaire de police a droit lui à un traitement brut de 3240 €. Un ingénieur des travaux de 2310€, et même un attaché d’administration 2310 €, toujours hors primes. Ce qui montre que la grille de rémunération des enseignants est bien plus basse que celle des emplois équivalents d’autres postes de la fonction publique. Les vacances ne sont donc pas un privilège !

Faut il rappeler que les pays réalisant les meilleurs résultats des fameuses ( et douteuses) enquête PISA sont ceux dont les enseignants sont les mieux payés et ont le moins d’heures d’enseignements ? mais la qualité de l’enseignement c’est pas la préoccupation des Fillon, Valls et autres Longuet, mais seulement de supprimer 100 000 postes dans l’Education Nationale.

JBC pour www.initiative-communiste.fr