Air-France : qui exerce la « violence » ?

air france lutte des classe juniacImmédiatement relayé par -MEDEF, la direction d’Air-France, qui ne cesse d’agresser les salariés depuis des années sans jamais résoudre quoi que ce soit des difficultés de l’entreprise, se plaint des « violences » exercées par les salariés révoltés par le chantage de la direction (exploser les salaires et l’emploi ou multiplier les licenciements, opposer les pilotes aux autres salariés, etc.) et par le plan ANTIsocial annoncé : des milliers de suppressions de postes, la fin de certaines dessertes asiatiques importantes et à coup sûr, si ce plan de casse « passait », la dégradation de la sécurité des vols. La vraie , ce n’est pas celle des salariés qui secouent un peu les pontifes pleins de morgue de la direction et de ses commanditaires Hollande, et Macron, c’est

  •  La destruction lente d’une entreprise anciennement nationalisée qui a été privatisée, rappelons-le, par Jospin et Gayssot, alors ministre « communiste », sous prétexte bien entendu de « sauver Air-France »
  • La destruction de milliers d’emplois et de débouchés pour les jeunes alors que ce de l’UE et du MEDEF prétend « lutter contre le  ».

Plus en profondeur, la vraie violence permanente, c’est celle que l’adhésion de la France à l’UE et à l’euro inflige à notre pays livré à « l’économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée » (art. VI du Traité de Maastricht), à la dictature de l’euro soumis à la B.C.E., au service de la dette des financiers internationaux, ces trois dispositifs antinationaux et antisociaux fonctionnant de conserve. C’est celle des 9000 licenciements à depuis 2012 et les 2900 prévus par le plan de casse du patronat.

LE PRCF et sa COMMISSION LUTTES appelle les salariés de France à soutenir les travailleurs d’Air-France* QUI, en défendant leur salaire, leurs acquis et l’entreprise nationale, défendent notre pays contre la casse industrielle et sont aux avant-postes de toute la classe laborieuse face aux délocalisations, aux privatisations et à la DEREGULATION. Derrière Air-France, le Code du travail des salariés du privé, le CDI et les statuts de la fonction publique. Alors, pas de division, TOUS ENSEMBLE RESISTONS A MACRON-MAASTRICHT ET A VALLS-MEDEF, les vrais inspirateurs des sales coups de la direction d’Air-France.

#vidéo : « Les pilotes en prison et les enfants au travail… » le patron d’Air France dit ce que pense le patronat

Imaginons qu’un pilote d’ monte dans un avion après avoir arrosé copieusement un « excellent déjeuner » : ce serait pour le moins le conseil de discipline si ce n’est l’accident aérien…

« les pilotes en prison et les enfants au travail »

« 20 à 40% de cout du travail en trop »

M. de Jugnac qui parle ici en qualité de PDG, nommé par le gouvernement majoritaire à la tête d’une compagnie longtemps 100% publique, parle ici EN FONCTION et il n’en illustre pas moins le principe freudien qui dit que « l’alcool lève les sublimations et supprime les inhibitions ». Du moins a-t-il le mérite de dévoiler crûment ce qui hante l’inconscient patronal : salariés, si vous ne luttiez pas, voyez ce qui vous attendrait très vite de la part des humanistes du

Que les salariés d’Air France ont eu raison d’engager la lutte contre de tels personnages et contre leur politique d’euro-privatisation et de casse sociale !


Signez et faites signez la pétition en ligne ! pour un référendum pour la sortie de l’euro et de l’Union Européenne !